mercredi, mai 31, 2006

Pilaf de poulet parfumé


De retour du "pays" avec quelques légumes, des batons de rhubarbe et les premières fraises du jardin… il a fait beau à Annecy tout le week-end ! Nous avons pu déjeuner dehors et faire un barbecue pour la fête des mères. Rien à signaler d’extraordinaire au niveau culinaire: gratin de cardons (pour ceux qui connaissent) et flan à la noix de coco pour papa (qui adore la coco).
J’en ai profité pour regarder sur TV8 Mont-Blanc, les cours de cuisine animés par Marc Veyrat qui reçoit des jeunes chefs de la région

http://www.tv8montblanc.com

En feuilletant le Elle à table n°43 hier, je suis tombée sur une recette de Pilaf de poulet parfumé que j’ai réalisée ce soir pour le match de foot…

Pilaf de poulet parfumé

Ingrédients pour 6 personnes ;
4 blancs de poulet fermier coupés en morceaux
2 oignons et une gousse d’ail émincés
1 cube de bouillon de volaille
1 baton de cannelle (j'ai ramené la mienne d'Inde du Sud des plantations du Kerala)
3 grains de cardamone (Kérala également)
1 jus de citron vert
3 clous de girofle
1 pincée de gingembre moulu
riz basmati
coriandre
noix de cajou ou pignons de pins (optionnel)

Faites bouillir 50 cl d’eau et laissez fondre dedans 1 cube de bouillon de volaille. Faites revenir dans 2 CAS d’huile d’olive bien chaude le poulet. Une fois qu’il est bien doré, l’enlever et le réserver. Faites revenir à feu moyen les oignons. Les laissez colorer. Ajouter l’ail, un baton de cannelle, la cardamone grossièrement écrasée, les clous de girofle, le citron vert et le poulet. Mélangez, versez le bouillon de volaille et 300 g de riz basmati. Couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 15 minutes (le bouillon doit être absorbé). Vous pouvez parsemer le plat avant de servir de coriandre ciselée, de noix de cajou ou de pignons de pin grillés
.

J’adore les plats "sur le pouce" qui embaument la cuisine en peu de temps et qui peuvent se réchauffer sans problème le lendemain…

En dessert : un bonbon anglais dont je vous parlerai demain.

mercredi, mai 24, 2006

Cake chèvre et pesto



Demain, départ pour Annecy. 4 jours dehors à la campagne. J’en ai profité comme d’habitude pour préparer mon cake (et non pas des mufffins cette fois-ci) pour mon déj’ dans le TGV.
Un reste de fromage de chèvre frais et du pesto… et en musique de fond : Archive (Londonium) et Ellen Allien (Orchestra of Bubbles)

Cake au chèvre et pesto
(sur une base des Cakes de Sophie)
3 œufs
150 g de farine avec levure incorporée
10 cl d’huile d’olive vierge
12,5 cl de lait
100 gr de gruyère rapé
150 g de chèvre frais
3 CAS de pesto
sel et poivre

Préchauffez votre four à 200°C
Battre les œufs. Ajoutez la farine, le lait tiède et l’huile d’olive petit à petit. Salez et poivrez. Versez le fromage rapé. Rajoutez 3 cuillères à soupe de pesto et le fromage de chèvre en morceau.
Mettre dans un moule à cake et au four pour 45 minutes.

Il n’y a plus qu’à foncer Gare de Lyon. A la semaine prochaine…

dimanche, mai 21, 2006

Gateau au citron et huile d'olive de Pierre Hermé



Ayant ramené de Crète des litres d’huile d’olive, j’avais promis à mes collègues de leur faire le Gâteau au citron et à l’huile d’olive de Pierre Hermé que j'avais vu sur le site de Mercotte

Cuit ce dimanche après un samedi tranquille : Epicerie du Bon Marché (achats de thé Matcha, chocolat Bonnat et confiture de mangue au jus de la passion) et dîner chez des amis samedi soir. C’était leur premier dîner dans leur nouvel appartement absolument fabuleux conçu en collaboration de l’architecte des restaurants Cojean. Patrick cuisine divinement et aura sûrement l’occasion de réaliser des plats géniaux dans sa superbe cuisine (épaule d’agneau confite, glace au basilic : merci la turbine Magimix et fraises au balsamique,…).

Revenons à notre gâteau.

Ingrédients :
245g de farine,
1cc1/2 de levure,
200g de sucre,
le zeste finement haché de 2 citrons,
4 œufs à T° ambiante,
1cs de jus de citron,
100g de beurre doux fondu et chaud,
185g de très bonne huile d'olive,
250g de framboises,
3cs de lait entier frais (j’ai mis du lait de soja)

Chauffer le four à 180°, beurrer fariner un moule à manquer à fond amovible. Tamiser farine et levure réserver. Mélanger les zestes avec le sucre pour le rendre humide et grumeleux. Battre au fouet avec les œufs 3mn. Ajouter dans l'ordre, le lait, la farine, le jus de citron, le beurre, l'huile d'olive pour avoir un mélange homogène. Verser le 1/3 de l'appareil dans le moule, recouvrir avec les framboises, puis versez le reste.
Cuire 30 à 35mn officiellement (j’ai toujours un problème de cuisson avec les recettes de Pierre Hermé et je rajoute systèmatique 15 minutes : soit pour ce gâteau 50 minutes)
Démouler aussitôt sur grille, le retourner pour qu'il soit dans le bon sens et qu'il refroidisse. Servir tel quel ou meringué Décorer de framboises, myrtilles, fraises.



Les photos sont pour l'instant sans le décor que je finaliserai demain avant de partir au bureau (juste qq framboises pour décorer). Et il y aura des photos avec le gateau coupé (enfin j'espère que j'aurais le temps de les faire)...


... en fait je n'ai pas eu le temps de décorer ...

mercredi, mai 17, 2006

Escalope de poulet farcie au petit-suisse



La semaine est effectivement chargée et nous ne sommes que mercredi... Alors totale régression devant les fourneaux : ayant tous les ingrédients j'ai préparé rapidement pour les deux boulets qui regardent la finale de la Ligue des Champions, des escalopes au petit-suisse. Pas si régressif que ça surtout si l'on prend ces magnifiques petit-suisse de la Laiterie de Saint-Malo.












Ingrédients pour 4 personnes :
8 fines escalopes de poulet
4 petits-suisses
75g de pistaches nature
Noix de muscade
3 CAS de vin blanc sec
25 g de beurre
1 CAS de miel d’acacia
Huile, cannelle, sel et poivre

Etalez les escalopes, salez et poivrez-les.
Mélangez les petits-suisses avec les pistaches et un peu de poivre. Déposez au centre de chaque escalope une cuillère de farce. Les roulez et les faire tenir avec deux piques en bois. Faites chauffer l’huile dans une grande sauteuse, ajouter du beurre et faire blondir les escalopes. Eliminez le gras et versez le vin. Dès qu’il est évaporé, ajoutez le miel et 5cl d’eau. Laissez mijoter 30 minutes les escalopes en les retournant souvent. Servez les escalopes avec quelques pistaches vertes.







et pour le dessert... pamplemousse et chocolat au poivre rose.




PS : photos remises à jour en 2012

dimanche, mai 14, 2006

Truffe de Norcia, Italie, scones... un week-end chargé

Vendredi midi : départ express pour Pérugia (Ombrie) pour un RDV client - magnifique - je me promets d'y retourner- juste le temps d'acheter de l'huile d'olive à la truffe, du chocolat (c'est la ville du chocolat en Italie), et d'y déguster une salade époustouflante de celeri branche, jambon et truffe de Norcia. (et quelques gnocchi au gorgonzola...)



Samedi aux aurores : départ pour Milan pour un autre rendez-vous (j'aurais préféré rester en Ombrie) - déjeuner près du Duomo dont la façade est en travaux - le temps d'une petite ballade via Montenapoleone (shopping des yeux vu les prix) et retour Paris en fin de journée le temps d'acheter quelques pasta et des amarettis pour le bureau (à ce propos j'ai vu une excellente recette chez Cakes&thecity que je vais essayer un de ces jours).


Dimanche matin ; je souffle enfin ( je sais je ne suis pas vraiment à plaindre... mais demain commence une semaine de folie au bureau). Je suis rentrée tard - je n'ai pas de pain et aucune bonne boulangerie dans le coin, je décide donc de faire mes premiers scones issus d'une recette de Femina (supplément au journal du dimanche), je testerai la recette de Pascale un autre jour. Ils sont sans oeuf.

Scones classiques
375 g de farine à levure incorporée
1 grosse pincée de sel
2 bonnes cuillères à soupe de sucre en poudre (la recette indiquait une cuillère à soupe mais ce n'est pas suffisant)
30 g de beurre (j'ai mis du beurre salé)
18 cl de lait

Préchauffez le four à 240°C. Graissez un moule carré de 19 x 25 cm environ.
Tamisez farine, sel et sucre ensemble. Incorporez le beurre ramolli et malaxez le avec la farine. Incoporez le lait et 7 cl d'eau au centre et pétrir légèrement jusqu'à l'obtention d'une pâte collante mais souple. Si elle est trop épaisse, rajoutez de l'eau. Transférez la pâte sur un plan de travail fariné et pétrissez la jusqu'à l'obtention d'une pâte souple qui ne colle plus au doigt. Ce travail doit être fait rapidement car cela permet de garder de la légèreté aux scones à la cuisson. Abaissez la pâte sur une épaisseur de 2cm et avec un emporte pièce formez des cercles de pâte de 4 à 5 cm de diamètre. Mettre les uns à côté des autres les scones dans le plat (ils peuvent se toucher), badigeonnez les de lait et mettre au four pour 15 minutes. Les scones sont cuits lorsqu'ils sonnent creux quand on les tapote. Manger chauds ou tièdes.
Vous pouvez rajouter des raisins secs ou des morceaux de citron confit, du gingembre moulu avec des myrtilles...


Pas mal pour des premiers scones. Très agréable de les manger avec de la confiture d'ananas et un bon café italien of course !


jeudi, mai 11, 2006

Pamplemousse rose à la sauge et à l'huile de noisettes



Le beau temps revient…paraît-il sur Paris !
Alors comme il va faire beau et chaud, j’ai eu envie d’un petit dessert fruité original.
J’avais recopié cette recette d’un livre sur les différentes huiles :
olive, noisette, noix : "Histoire d'huiles" aux Editions Solar

Pamplemousse rose à la sauge et à l’huile de noisettes.
Il faut pour 4 personnes

6 pamplemousses roses
6 feuilles de sauge fraiches
5 cuillerées de miel d’acacia
2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’orange
1 cuillère de cannelle de ceylan rapée
2 cuillères à soupe d’huile de noisettes

Pelez à vif les pamplemousses en essayant de garder des quartiers intacts et ne sacrifiant pas trop de jus. Mélangez la cannelle, le miel et la fleur d'oranger. Versez sur les quartiers de pamplemousse et mélanger intimement avec précaution. Versez l'huile de noisette et la sauge ciselée. Protégez votre plat et mettre au frais au moins 30 minutes....








Le résultat est assez surprenant. Pamplemousse, cannelle et sauge fonctionnent très bien ensemble mais l'huile de noisette est trop présente pour moi. Dommage. la prochaine fois je n'en mettrai qu' un léger trait...

PS : photos remises à jour en 2012

mardi, mai 09, 2006

Shopping crétois


Retour de Crète et dans ma valise on retrouve : de l'huile d'olive bien sûr, du miel de thym, des gâteaux à l'orange et à l'olive, un peu d'ouzo et du raki, du safran et des petites herbes ramassées dans le maquis crétois : Sauge et thym.


Une semaine froide (nous n'avons pas dépassé les 20°C sauf dimanche) avec un fort vent du Nord et de nombreux nuages, pas vraiment la canicule en Grèce mais cela nous a permis de visiter l'arrière pays au lieu de rester bêtement scotchés à la plage ou sur la terrasse de la maison.
Régime crétois bien sûr : tomates, féta, oignons, concombre, crêpe au fenouil et escargots, pain sec, yaourts et gâteaux : par dizaine : au miel (Baklavas), flans, glaces, etc. On a un peu perturbé le régime (tout court).


Arrivée à Paris hier en fin de journée, j'ai découvert que l'on m'avait laissé mes premiers messages sur mon blog. Merci beaucoup pour ces encouragements.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails