samedi, septembre 30, 2006

KKKVKK 13 :Tatin de melon aux cubes d'agrumes confits




Mon dernier melon de l’année a été sacrifié sur l’autel du KKVKK n°13…
Mais je ne le regrette pas une seconde.
J’ai opté pour la pâte feuilletée (achetée malheureusement par manque de temps pour réaliser une vraie de vrai) mais j’ai longtemps hésité avec des feuilles de bricks. Il faudra absolument essayer.
Pourquoi le melon ? J’adore cuisiner le melon (voir mon post sur le crumble melon/abricot) et j’aime bien la saveur du melon caramélisé. Je voulais réaliser un caramel de porto pour l’ accompagner mais notre chère organisatrice m’a devancée. Je vais donc lui donner pour compagnons des cubes de citron et d’oranges confites et mon miel de thym de Crète.
Voici le résultat et la recette.


Ingrédient pour 6 personnes:
- 1 melon pas trop mûr
- 200 g de sucre semoule
- 2 grosses cuillères de miel
- des oranges et des citrons confits en petits morceaux
- 1 gousse de vanille
- 250 g de pâte feuilletée de bonne qualité si vous l’achetée
- 70 g de beurre


Couper le melon en tranches d’un centimètre d’épaisseur et enlever la peau.
Dans une poêle beurrée, faire dorer les tranches de melon de chaque côté..Es réserver dans une assiette.
Mettre un peu d'eau dans la poêle, le sucre et faire un caramel blond. Rajouter le miel, les cubes d’oranges et de citron. Fendez la vanille en deux et récupérer les graines à l'aide d'un couteau . Les rajouter au caramel.
Beurrez un moule à manqué, versez le caramel dans le moule et tapissez l'intérieur et les bords. Disposer les tranches de melon.
Etalez votre pâte sur les tranches de melon. Mettez au four TH 7 25 mn environ
Servir tiède avec une bonne crème fouettée ou une boule de sorbet. (pourquoi pas un sorbet au thym ou un granite au porto ?).


Adieu melon pour cette année… mais je ne t’oublie pas pour 2007.

mercredi, septembre 27, 2006

Mousse de mangue et gelée orange maracuja



Très long week-end à Annecy où j'avais emporté avec moi des mangues et des fruits de la passion que je n'avais pas eu le temps de préparer dans la semaine. En plus il a fait super beau pendant 3 jours avant que la pluie ne fasse son automnale apparition le dimanche. J'avais récupéré sur le site de Véro une recette qui me plaisait bien et en plus super facile. J'ai juste modifié un peu la gelée.
http://popotedevero.blogspot.com/2006/03/mousse-de-mangue-et-gelee-de-passion.html

Mousse de mangue et gelée orange/maracuja
Ingrédients

2 belles mangues réduite en purée avec un jus de citron vert
25 cl de crème liquide montée en Chantilly avec un peu de sucre
5 fruits de la passion dont on a récupéré le jus et la pulpe + la même quantité d'orange pressée
1 cuillère à thé de poudre d'agar agar (c'était la première fois que je l'utilisais et j'ai bien aimé)

Mélangez la purée de mangue avec la chantilly. Faites chauffer les jus sans ébullition et tamisez dedans la poudre d'agar agar. Dans le fond de vos coupes ou verrines, déposez un peu de gelée orange/maracuja pour qu'elle durcisse. Mettre au frais. Ensuite déposez la crème. J'avais coupé de petits cubes de gelée acidulée pour la décoration (basique) mais je suis sûre que vous ferez beaucoup mieux.

C'est super bon et je pense que l'on peut décliner à l'envie...
J'ai ramené quelques coings du verger pour faire un tajine coings, noix safran...

PS : dans le TGV de retour j'ai dévoré le dernier Saveur ... toutes les recettes sont à tomber. je vous le recommande vivement (beaucoup mieux que le dernier Elle à table assez décevant depuis deux numéros).

mardi, septembre 19, 2006

Ispahan version cake : PH m'a déçue






Je vous avoue que l’Ispahan de Pierre Hermé (rose, litchee et framboise) n’est pas mon gâteau préféré dans sa collection. Mais je n’ai pas pu résister à sa version en cake parue dans Elle cet été. Je trouvais l’idée sympa et essayer une nouvelle recette de cake sucré me plait toujours. Il n’y pas de litchee dans le cake car ce fruit ne supporte pas d’être cuit.

Ingrédients
1 barquette de framboises
160g de beurre pommade
170 g de poudre d’amandes tamisée avec 125 g de sucre glace
80 g de farine ordinaire
4 œufs
75 g de sucre en poudre
2 CAS de lait entier + 3 CAS de sirop de rose mélangés


Beurrer et fariner un moule à cake de 24 cm. Je vous conseille grandement et vous comprendrez pourquoi un moule en silicone
Au fouet, faites mousser le beurre pommade et le mélange sucre glace/poudre d’amandes. Ajoutez 3 jaunes d’œufs + 1 œuf entier et faites à nouveau mousser 2 minutes. Incorporez alors délicatement le lait à la rose.
Montez les blancs en neige pas trop ferme en incorporant au fur et à mesure le sucre en poudre. Avec une maryse mélanger les blancs au mélange précédent en ajoutant la farine en pluie.
Allumez le four à 180°C (je ne l’ai pas mis sur chaleur tournante).
Garnissez le moule avec un 1er tiers de pâte. Incoporez une couche de framboises sans toucher le bord du moule. Incorporez le 2nd tiers, à nouveau des framboises et le 3ème tiers. Votre moule doit être rempli entièrement. Lissez la pâte avant d’enfourner au four en ayant baissé celui-ci à 150°C. Laissez cuire 1h45, retirez du four et démoulez aussitôt sur une grille. Laissez le refroidir à température ambiante…


Résultat : en principe l’avant dernière phrase ne pose pas de problème… Et là horreur la moitié du cake est restée au fond du moule.
Deux erreurs selon moi :
- j’ai utilisé des framboises encore un peu congelées et la cuisson
- j’ai un problème avec la cuisson des gâteaux Hermé. Il utilise souvent une cuisson douce mais je pense que les temps de cuisson sont sous-estimés. Par ailleurs, je n’ai pas mis le four sur chaleur tournante : est-ce une erreur ?

Je l’ai quand même goûté et je n’ai pas trop de regret : la pâte ressemble un peu au financier : trop riche, trop gras ,trop de sucre...et l'on ne sent pas du tout la rose ! Merci de me faire part de vos expériences futures et de nous présenter une belle photo en cas de réussite.

jeudi, septembre 14, 2006

Salade de Saint-Jacques au safran



Les vacances sont finies, les clients sont rentrés, beaucoup moins de temps pour cuisiner, beaucoup plus de déplacements prévus… mais il fait beau et chaud. Nous pouvons donc continuer à nous faire des petites salades le soir, en écoutant en boucle Taormina de mon Auvergnat préféré. Ce n’est pas l’Italie mais c’est presque la Dolce Vita.

Pendant très longtemps je n’ai pas mangé de fruits de mer et j’ai encore beaucoup de mal à les digérer. Je mange un peu de Saint-Jacques et des langoustines. D’où l’idée de les cuisiner avec une belle salade et une sauce crémeuse au safran

Salade de noix de Saint-Jacques au safran

Pour deux personnes
10 coquilles Saint-Jacques avec leur corail
1 pincée de filaments de safran
30 g de mayonnaise
2 c.a.c de crème fraiche
1 c.a.c de jus de citron
salade verte et cerfeuil

Faites infuser les filaments de safran dans une cuillère à soupe d’eau chaude pendant 10 minutes. Incorporer la mayonnaise, la crème fraiche, le jus de citron. Réservez au réfrigérateur.
Dans une poêle très chaude, faites revenir dans un peu de beurre les noix : 1 minute de chaque côté.
Mélangez la salade et le cerfeuil. Déposez sur la salade quelques noix et nappez de sauce au moment de servir.


Recette du supplément Elle à table : 31 salades pour un été gourmand et léger.

Salade très simple à réaliser, mais la sauce est plutôt riche. Il n’y a plus qu’à s’écrouler devant Desperate Housewifes…et Weeds

mercredi, septembre 06, 2006

KKVKVK n°12 : Cheesecake aux éclats de cacaouettes, compotée orange maracuja




J’ai découvert le cheesecake homemade en Angleterre pendant des vacances scolaires chez nos correspondants. Si je n’ai pas gardé un souvenir impérissable des petits pois vert fluo sucrés, des diverses jellies, et des baked beans (qui sont pour moi totalement immangeables) en revanche, la découverte du cheesecake a été un moment incroyable : une pâte sablée salée avec un appareil crémeux et citronné. Un vrai bonheur. Ensuite la Cheesecake Factory de New-York a fait son œuvre : densité incroyable de la cream cheese américaine… et folie dans les proportions et les topings ! Et Pierre Hermé m’a conquise avec son Satine : base sablée presque caramélisée et compote d’oranges à la passion : sa version du cheesecake à la française. C’est bien simple : c’est ma madeleine à moi dans sa boutique.

J’ai beaucoup réfléchi avant de vous proposer le mien. Le petit guide Marabout des cheesecakes comporte des recettes fabuleuses mais que vous pouvez trouver facilement. Je voulais tester une version salée, déstructurée, décomposée, aigre-doux, asiatique,… mais ce ne serait pas mon cheesecake : celui que j’ai toujours plaisir à faire.
Je vous propose donc mon interprétation du cheesecake :

- un cheesecake a donc une base salée,
- un appareil crémeux et légèrement citronné
- et doit s’accompagner d’un coulis/crème acidulé.



Cheesecake aux éclats de cacaouettes, compote d’oranges au maracuja

Un moule à manquer de 25 cm de diam environ avec fond amovible (indispensable)
Four préchauffé à 160°C
Ingrédients
180 g de petits-beurre ou de McVities Digestives
60 g de cacaouettes grillées
100 g de beurre fondu
500 g de ricotta
4 carrés frais gervais (grand modèle)
2 œufs
1 jus de citron + les zestes d’un demi-citron
200 g de sucre de glace

Réduire en poudre grossière les biscuits et les cacaouettes – incorporer le beurre fondu afin d’obtenir un « sable »grossier- l’étaler sur le fond du moule en tassant bien et mettre au frais. Mélanger la ricotta, les carrés frais, le jus de citron, le sucre glace et les deux œufs – bien battre afin d’obtenir un appareil homogène- incorporer les zestes de citron. Verser la crème sur le fond de la pâte et enfourner pendant 50/55 min au four préchauffé – le laisser dans le four pendant une heure porte entrouverte
Le sortir du four et le faire refroidir et mettre au frigo au moins 8heures.


Pour la compotée :
10 cl de jus de la passion
2 oranges non traitées
80 g de sucre en poudre
2 cl d’eau

Versez dans l’eau bouillante les suprèmes d’oranges, le zeste finement émincé d’une orange et le sucre. Laissez frémir 5 minutes, rajoutez le jus de la passion et laisser cuire à feu doux 10 minutes. Versez dans un compotier pour refroidissement
.

Un délice. La base craquante aux cacaouettes se marie à merveille avec la compotée qui n’est pas celle de mon ami Pierre mais qui s’en rapproche (je prend la recette originale pour ceux qui l’ont).
J’adore définitivement le CHEESECAKE.
















Version Grand modèle sans compote

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails