dimanche, octobre 29, 2006

Tarte à la ricotta, à la sauge et aux 2 tomates



Après ma bref virée à Biarritz et mes achats pour notre gardiennade de jeudi : foie gras mi-cuit et jambon ibaiona (excellent) de la Maison Montauzer http://www.montauzer.fr- gateau basque de chez Miremont et chocolat au piment d’espelette de chez Henriet sans oublier les délicieux fromages basques dont un délicieux bleu… je reste presque raisonnable avec cette tarte !


Tarte à la ricotta à la sauge et aux 2 tomates
Pour 4 personnes :
1 petite pâte brisée
2/ 3 belles tomates
4 tomates séchées
200 g de ricotta
2 œufs
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 gousse d’ail (facultative)
quelques feuilles de sauge fraiche

Préchauffez votre four à 180 °C
Mixer la sauge, les tomates séchées, la ricotta. Ajoutez les œufs, salez et poivrez.
Coupez les tomates en rondelles et placez les sur la pâte brisée que vous aurez étalée dans votre moule légèrement beurré.Moi j'adore les bords irréguliers de la pate qui lui donne un air rustique. Versez la préparation à la ricotta dessus et mettre au four pour 50 minutes environ. Juste le temps d’écouter le magnifique album d’Herman Düne…
Dégustez chaud ou tiède avec une salade verte.

dimanche, octobre 22, 2006

Chutney épicé de coings sauvages




Je pars à Biarritz pour un Congrès et au retour je reçois quelques “gardiens” (gardien = collègues se réunissant pour déguster des spécialités en fonction de nos régions d’origine ou voyages) autour de plats basques: Axoa (voir post précédent), foie gras, jambon, fromages et autres chocolats au piment d’espelette.

Afin de liquider les coings sauvages cueillis aux alentours d’Annecy il y a 15 jours, j’ai décidé de réaliser un chutney qui sera délicieux avec un foie gras. Les coings sauvages que l’on peut trouver dans la campagne ont beaucoup plus de saveurs que les gros coings que l’on trouve chez le maraicher. En revanche ils s’abîment relativement vite et sont très durs à couper. Voici la recette piquée sur Marmiton (je n’avais pas de vinaigre blanc : j’ai mis un vinaigre de cidre).

Chutney épicé de coings sauvages
-3 gros coings (ou 4 petits)
- 1/2 cuillère de piment rouge en purée
- 350 g de cassonnade
- 20 cl de vinaigre de cidre
- 1 cuillerée à soupe de gingembre râpé

Peler les coings, les épépiner, les couper en petits dés et les saler.
Dans une casserole, mettre le vinaigre, le sucre et -si l'on veut faire plus exotique- 1/2 cuillère à soupe de garam massala.
Porter à ébullition à feu moyen et laisser frémir 5 mn.
Ajouter alors les coings, les piments et le gingembre.
Toujours à frémissement, laisser cuire une heure en remuant de temps en temps. Mettre en pot pour le conserver…


Il est délicieux, un petit peu pimenté. Il sera super pour accompagner une viande froide.

Il me reste quelques coings, juste de quoi faire si j'ai le temps un sauté de veau aux coings et noix. Bon dimanche

mardi, octobre 17, 2006

Compote de poires roties au lait de coco


Une compote qui change des compotes avec une pointe d’exotisme…
Recette piquée dans un Femme actuelle du mois d’octobre

Compote de poires rôties au lait de coco
Pour 4 personnes
5 poires conference
10 cl de lait de coco
4 CAS de cassonade
1 gousse de vanille
2 étoiles de badiane
25 g de beurre
2 CAS de coco rapée ou 2 brins de menthe

Coupez les poires en quartier, pelez et épépinez-les. Détaillez-les en morceaux et roulez les dans la cassonade. Faites les revenir dans du beurre jusqu’à caramélisation. Versez le lait de coco, la vanille et la badiane et poursuivez la cuisson 5 minutes. Servir tiède ou froid avec de la coco rapée, de la menthe ou des noix selon votre envie.

C'est une bonne base pour une verrine, un crumble ou en accompagnement d'un fromage blanc. je l'ai servie tiède c'est pourquoi il y a un peu de buée sur les verres de présentation....

dimanche, octobre 08, 2006

Cake Chocolat Poivre et Basilic



L’été s’est définitivement enfui vers d’autres tropiques; les nuits sont fraîches et je me suis décidée à finir le basilic de la terrasse. Mélangé à du poivre et au chocolat, il a fini dans un délicieux cake issu du livre d’Ilona Chovancova : Cakes Maison, acheté il y plus de deux mois. J’ai rajouté 1/3 des ingrédients à la recette pour réaliser un cake + 12 mini-cakes pour un brunch ce dimanche.

Cake au poivre, basilic et chocolat.
(pour un cake)

180 g de farine à levure incorporée
3 oeufs
170 g de sucre
150 g de beurre (salé pour moi)
100 g de chocolat noir (Bonnat of course)
5 cl de lait demi-écrémé
2 CAS de cacao en poudre non sucré
1 grossse poignée de basilic frais
1/2 cuillerée de poivre de Séchouan moulu (je les ai remplacé par un délicieux poivre de Mayotte que l’on m’a gentiment ramené)
1/2 CAF de bicarbonate de soude
sel (si le beurre est doux)


Hacher finement le basilic. Faites fonder beurre et chocolat au micro-ondes.
Préchauffez votre four à 180°C. Beurrez et farinez un moule à cake.
Battre les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Rajoutez peu à peu la farine, le mélange chocolat/beurre et le sel si besoin. Incorporez ensuite le cacao en poudre, le lait, le basilic et le poivre. Ajoutez le bicarnonate de soude et mélangez délicatement le tout.
Versez dans le moule et faites cuire 40 minutes. Avant de démouler laissez le cake refroidrir un peu.
Vous pouvez le présenter avec du basilic frais et saupoudrez très très légèrement de poivre moulu très fin.



Un pur bonheur de cake. Le poivre apporte une délicieuse saveur d’épice mais le basilic en revanche reste très discret. Peut-être n’en ai-je pas mis assez.


Le prochain cake devrait être à la poire et à l’anis, à moins que je ne succombe au moelleux pommes/courgettes pour finir la saison des courgettes…

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails