mercredi, février 28, 2007

Cake breton à la farine de sarrasin


Grand départ pour quelques jours chez moi à Annecy. On reprend donc les traditions : la réalisation du cake avec les restes du frigo car le cake c’est super en voyage et il se conserve bien. Aujourd’hui la Bretagne s’expatrie vers les Alpes…
C'est la première fois que j'utilise de la farine de sarrasin pour autre choses que des galettes. J'adore cette saveur.

Cake breton à la farine de sarrasin

100 g de farine de blé
100 g de farine de sarrasin
100 g de gruyère rapé
100 g de lardons fumés
1 sachet de levure
1 poireau
2 oeufs
10 cl de lait
10 cl d’huile végétal
sel, poivre
Battre les œufs avec l’huile et le lait. Versez les farines, le poireau coupé en fines rondelles, le gruyère, les lardons, sel et poivre. Incorporez la levure délicatement.
Mettre au four chaud (180°C) pour 50 minutes environ. Laissez votre cake refroidir avant de démouler.


Aussi délicieux qu’une bonne galette. Il ne manque que les embruns et la bolée de cidre.


Recette prise dans Cakes Maison d’Ilona Chovancova aux Editions Marabout. Petit à petit j’essaie ses recettes comme le cake chocolat poivre basilic que vous trouverez dans l'index.
Par ailleurs, je vous conseille la lecture du Elle de cette semaine qui nous fait partager les recettes des jeunes pâtissiers stars pour ceux qui ont suivi Zone Interdite dimanche dernier.

A la semaine prochaine… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous ramener ?

dimanche, février 25, 2007

Gateau pomme-cannelle-tonka


Un week-end tranquille, tout doux. Après un bon dîner chez les garçons hier : velouté de moules au safran de Ducasse, veau Orloff et éventail de bananes au jus de fruits de la passion et glace au poivre de Jamaïque de PH (dîner réalisé d’une main de maître par Fabien une fois de plus) je profite de ce dimanche pour mater mes petites séries en avance sur tout le monde : Prison Break saison 2 épisode 15 et Heroes dont j’ai regardé les deux premiers épisodes et qui s’annonce très bien.

Et qui dit week-end tranquille, dit « goûter du dimanche ». Rien de mieux qu’un bon gâteau pomme-cannelle de Donna Hays issu une fois de plus de son bouquin Saveurs. Histoire de le customiser un peu, j’ai rajouté dans la garniture une demi-fève de Tonka rapée.


Gâteau pommes cannelle tonka
Pour un gâteau pour 8 personnes (moule fond amovible de 23 cm de diamètre)
125 g de beurre
150 g de sucre en poudre
2 œufs
1 cuillère à soupe de cannelle en poudre (vous pouvez en mettre un peu plus si vous êtes très fan)
20 cl de crème sure (je n’en avais pas j’ai mis de la crème fraiche épaisse)
200 g de farine à gâteau à levure incorporée
pour la garniture
2/3 pommes selon leur grosseur (vertes de préférence) coupées en lamelles
2 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe d’amandes en poudre
3 cuillères à soupe de sucre Demerara
1 cuillère à soupe de cannelle moulue ou une demi-fève de Tonka rapée

Battre le beurre fondu avec le sucre jusqu’à l’obtention d’une crème lègère. Rajouter les œufs, la cannelle, la crème et la farine. Répartir dans le moule beurrée cette préparation. Préchauffez votre four à 180°C.
Mélanger la garniture et y mettre vos lamelles de pommes afin qu’elles soient bien enduite de poudre. Les disposer sur le gâteau et mettre au four pour 50/60 minutes selon votre four.
Déguster tiède ou froid avec une crème fraiche épaisse pour un bonheur complet.

Moi, je l’aime nature encore un peu tiède. Il est moelleux et parfumé. Je crois que je vais retourner me blottir sur le canapé et continuer ma petite série. De toute manière, dehors il pleut...

PS : l’assiette vient de chez Habitat, je l’ai achetée hier 5 euros environ et elle fait partie de la nouvelle collection absolument superbe.

vendredi, février 16, 2007

Asperges poelées en croute d'amandes et parmesan


La suite du repas de la Saint-Valentin avec un de mes légumes préférés bien que ce ne soit pas encore la saison : les asperges. Je les adore tout simplement nature avec une sauce mousseline ou une mayonnaise légère. Pour un repas plus raffiné, j’ai piqué une recette à Laurent d’Epicurien qui mélangeait les asperges aux amandes et au parmesan.

Asperges vertes poêlées en croûte d’amandes et parmesan
Pour 4 personnes:
5 asperges par personne (j’ai pris des asperges vertes de chez Picard)
2 blancs d’œuf
40 g de beurre
40 g de chapelure
40 g d’amandes grillées grossièrement réduites en poudre
40 g de pamesan rapé
Persil platnoix de muscade, sel et poivre
Option pour une mayonnaise
Huile d’olive à la truffe

Hachez le persil et mélangez avec la chapelure et les amandes. Assaisonnez avec sel poivre et noix de muscade.
Faites cuire vos asperges et laissez les refroidir en les séchant bien. Coupez les en deux dans le sens de la longueur si elles sont trop grosses (pas nécessaire sur mes asperges vertes).
Battez vos deux blancs d’œufs légèrement pour les faire mousser.
Trempez vos asperges dans l’œuf et ensuite dans le mélange chapelure amandes et parmesan.
Mettre le beurre dans la poêle et faites revenir vos asperges 3 / 4 minutes afin de les dorer sur toutes les faces. Servir aussitôt.


Je les ai servies avec une mayonnaise à l’huile de truffe absolument délicieuse.
Laurent nous suggère de les manger avec une tranche de saumon fumé. A tester donc.

Bon week-end à tous.

jeudi, février 15, 2007

Trifle framboises, litchies, rose de Trish Deseine



Je fête la Saint-Valentin avec des amis... c'est presque devenu une tradition. Pourquoi ? Il y a quelques années, nous souhaitions aller au resto ce jour là en ayant totalement oublié que c'était la saint-valentin (c'était avant que le marketing ne s'empare avidemment de cette fête) et nous nous heurtâmes à quelques échecs, nos restaurants préférés ayant décidé de servir que sur réservation des menus spécifiques aux amoureux le double du prix habituel. Depuis, je les invite à venir manger le 14 février à la maison.



Alors petit menu du 14 février 2007
Asperges poêlées en croute d'amandes et parmesan (recette à venir)

Osso buco à la gremolata (mes amis sont des garçons et il faut un minimum de protéines animales pour un vrai repas de garçons)

Trifle framboises litchies de la Trish issu de son dernier livre : La petite robe noire que j'ai customisé en rajoutant de l'eau de rose, Saint-Valentin oblige .


Recette pour 4 personnes

12 biscuits roses de reims réduits en poudre
20 cl de crème fleurette fouettée en chantilly
1 boite de litchies (environ une vingtaine) réduit en purée
200 g de framboises
liqueur de framboises (de Savoie)
eau de rose (non prévu dans la recette d'origine)

Faites cuire vos framboises pour qu'elles rendent leur eau; rajouter du sucre si elles sont trop acides. réservez les au frais.Dans un verre, mettre de la poudre de biscuits roses; Versez un peu de liqueur de framboises mélangée à deux cuillères à soupe d'eau de rose. Poser une couche de framboises, une couche de litchies, une couche de crème fouettée. Remettre une couche de biscuits roses et finir par une couche de Chantilly.Décorez avec des pétales de rose cristallisées, des pistaches vertes, des framboises selon vos idées.Mettre au frais au moins 3 heures. Dégustez avec votre chéri ou vos amis

samedi, février 10, 2007

Navets glacés et cookies Starr Ridge



Aucun rapport entre le navet et le cookie, je vous rassure.

Commençons par le navet : voici une idée d'accompagnement que j'adore faire avec ce légume. De délicieux navets glacés à la cuisson et servis caramélisés avec un magret par exemple ou toute viande rotie. En plus les variantes de caramélisation sont nombreuses : miel, sirop d'érable (voir post de Stéphane de Passion Fussion), cassonade... Je tenterais bien une variante au pain d'épices une prochaine fois. Bref le navet c'est bon et léger 18 kcal/100g, source de vitamines et d'oligo éléments. Il est bon en purée et en gratin (j'ai été elevée au gratin de navets, céleri rave, cardons, blettes et autres légumes du potager de ma mère)

Voici la recette de base : Navets glacés (accompagnement pour 4 personnes)
Faites cuire à la vapeur ou à l'eau bouillante des navets épluchés (le temps de cuisson dépend de leur grosseur). Détaillez les en cube. Faites les revenir dans une sauteuse avec du beurre. Saupoudrez de sucre pour permettre la caramélisation. Quand ils sont bien enrobés ... servez les bien chaud. Facile non ? Vous pouvez également faire vos endives de la même manière.
Si les navets sont petits, ne les détaillez pas en cube et conservez les entiers. C'est beaucoup plus jolis au service.

Finissons par les cookies : étant en RTT jeudi j'en ai profité pour déjeuner avec un ami chez Cojean (4 ou 5 adresses à Paris) chez qui on peut manger "bon et bien", avant de filer à l'Epicerie du Bon Marché. Je voulais juste voir s'ils avaient la gamme Gü et Frü dont je vous ai parlé récemment. Et bien ils avaient les fameuses crèmes brulées aux fruits de la passion que je rêvais de goûter. Je n'y ai pas encore touché mais je vous raconterai. Au détour des rayons, j'ai acheté de la fève de Tonka, du sucre perlé, et j'ai été attirée par le design rétro de cette boite de cookies. Ceux aux noix de pécan sont ultra bons. N'hésitez pas à les découvrir. Leur goût se rapproche plus du shortbread que du cookie et ils sont à tomber. Il existe d'autres produits dans la gamme également en vente à la Grande Epicerie à Paris. J'ai encore été une fois de plus manipulée (par l'envie) par les rois du marketing et du packaging... Mon ami Marc, dont c'est le métier ne m'en voudra certainement pas. Bon dimanche.


Ces deux photos sont issues du site de Allen&Cowley

jeudi, février 08, 2007

Ricciarelli di Siena : amandes et oranges confites



Si vous aimez les oranges confites et les amandes, ces petits gâteaux sont pour vous. Je les ai découverts sur le merveilleux blog de Ma Dolce Vita et ils m'ont immédiatement fait envie ( tout me fait très envie sur ce blog…)
Allez donc y faire un petit tour pour trouver la recette : Ma dolce vita

Un peu d’histoire :
Les Ricciarelli existent depuis des siècles et comme toutes les pâtes d'amandes et les sucreries, on l'appellait massepain. Des documents de la Renaissance nous décrivent de somptueux banquets en France et en Italie, où l'on servait des Ricciarelli. De nos jours, ces biscuits fins sont toujours grandement appréciés. Ils sont composés d'amandes entières fraîches que l'on broie avant de les mélanger avec du sucre et du miel, les Ricciarelli sont soit blancs, recouverts de sucre glace, soit nappés de chocolat fin. A Sienne, les Toscans ont introduit de l’orange confite et moi, je ne peux pas resister à l’orange confite…


Je n'ai pas réussi à les rendre gonflés comme ils doivent l'être : mon four devait être trop chaud, pourtant j'ai respecté la règle des 150 °C. Mais je n'abandonne pas et je recommencerai très vite à la réaliser. Je pense même qu’ils peuvent être une base pour un dessert à l’assiette ou un fond de tartelette en lieu et place d’une pâte sablée. A suivre donc.



Enfin pour finir ce post, je vous conseille vivement l'écoute de l'album de Faithless (souvenez-vous Insomnia dans les 90's) avec des invités prestigieux Cat Power ou Robert Smith des Cure. Une réflexion sur le monde que nous laissons à nos enfants.

dimanche, février 04, 2007

Connaissez-vous Gu et Fru ?



Si vous vivez en Angleterre, vous connaissez sûrement Gü et Frü...Mais ils sont presque inconnus en France et je vais vous raconter leur histoire :

La famille Middleton alors à Bruxelles adorait les pates à tartiner et la bombe au chocolat du Pain Quotidien. De retour en Angleterre, ils ont alors l’idée de créer des petits desserts (des puds ou des shots) très intenses en chocolat, présentés dans des ramequins en verre permettant le passage au four et le service à table. Avec l’aide de James Avierdick, Gü est alors crée en 2003. Le design luxueux des packs les a immédiatement positionné sur une clientèle jeune, urbaine même si les prix restent raisonnables. C’est aujourd’hui la marque de produits frais (yaourts et desserts) en plus forte croissance au Royaume-Uni. Tous les cacaos viennent du Ghana et de Côte d’Ivoire.
Aujourd’hui avec 40 employés l’entreprise se porte bien et s’exporte même jusqu’à la Barbade. Et on trouve leurs produits sur Paris même dans mon tout petit G20 de Clichy où j’ai trouvé ce matin des Frü, des puds déclinés avec des fruits.
J'avais déjà gouté leur gateau au chocolat et c'est une vraie bombe calorifique mais quand on est pressé, leurs produits sont super pratiques et hyper appétissants.

Merci de me dire si vous les avez déjà goutés et où vous les avez trouvés car ce n'est pas non plus super facile de les avoir en supermarché.


Aujourd'hui j'ai gouté leur cheesecake au citron de Sicile et il est ma foi très bon (la pâte manque de croustillant mais le cottage cheese est parfait): 3,50 euros les deux cheesecakes avec les ramequins en verre chez G20.

Voici les différents Puds de Gü:


-Soufflés au chocolat
-Crèmes au chocolat et compote de framboises
-Cheesecakes chocolat/vanille
-
Soufflés chocolat et café
-Crèmes au chocolat, amandes et orange
- Mousse au chocolat (70%)
-Tarte chocolat noir, amandes et oranges
-Sauces au chocolat
-Gâteau au chocolat pour deux
-Gâteau au caramel pour deux
-Brownies au chocolat et noix de pécan
- Fondue au chocolat


Ils produisent également 3 glaces différentes et des gros bonbons au chocolat

Et pour Frü



-Cheesecakes fraises des bois/vanille
-Cheesescakes au citron
-Crème brulée aux fruits de la passion
-Muffins aux myrtilles
-Soufflés chauds au citron
-Verrines aux fruits rouges
-Verrines au citron


Alors vous aussi allez-vous vous laissez tenter par ces nouveaux produits ?
+ d'infos : Gupuds

samedi, février 03, 2007

Veau au citron


Je crois que vous avez compris que j’aime beaucoup les agrumes et je n’ai pas résisté à cette recette de veau au citron issue du livre Recettes Saveurs de Donna Hay. Les recettes sont simples et savoureuses comme j’aime.

Pour 4 personnes
500 g de sauté de veau (ou 4 tranches de longe de veau)
1 CAS d’huile d’olive
25 g de beurre
1 CAS d’écorces de citron
2 CAS de jus de citron (soit un citron)
2 CAS de feuilles d’origan fraiches (n’en ayant pas j’ai mis de l’origan séché de Crète).
Sel, poivre et des quartiers de citron pour servir

Faites chauffer l’huile et le beurre dans une sauteuse avec le jus de citron, l’écorce de citron, et l’origan. Faites revenir pendant 3 minutes et versez dans un bol. Dans la même sauteuse, saissisez à feu vif les morceaux de veau préalablement salés et poivrez. Laissez cuire en fonction de la grosseur des morceaux de veau.
Dans le plat de service, mettez les morceaux de veau arrosés du jus de cuisson citron/origan. Servir avec des légumes verts et des quartiers de citron.

C'est bon et léger, avec la pointe d'acidité que j'adore.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails