dimanche, avril 05, 2009

Poulet thai aux cacaouettes, salade de concombres




Encore un long tunnel de travail, je n’ai pas arrêté une journée depuis mon retour d’Italie et cela s’annonce encore plus dur dans les jours qui arrivent. La vie est injuste en privant certains de boulot et en surchargeant les autres mais travaillant pour un groupe américain, devrais-je être surprise ? Comme je déjeune au bureau le week-end et que je n’en pouvais plus de manger des féculents, des sandwichs et autres cochonneries, j’ai juste trouvé une demi-heure pour préparer cette salade que je vous conseille fortement. La cuisine thaïe j’adore, je vous l’ai déjà dit. Je ne sais plus où j’ai pris cette recette, je l’avais rapidement notée sur mon carnet. Si vous connaissez la source n’hésitez pas à me le dire.



Poulet thaï aux cacaouettes, salade de concombresPour 2 portions
2 belles escalopes de poulet fermier ou bio
80 g de cacaouettes grillées et légèrement salées
70 g de pâte de curry rouge (Blue Elephant pour moi)
1 CAS de Kecap Manis (pas trouvé mais c’est une sauce un peu aillée et sucrée que j’ai remplacé par une cuillère à café de sucre brun et une gousse d’ail)
100 ml de lait de coco
de la coriandre fraiche
de la menthe fraiche
1 concombre (je préfére les mini-concombres)
50g de germes de soja
1 oignon rouge finement émincé
1 CAC de nuoc mam
1 jus de citron vert
1 CAS d’huile d’arachide

Préchauffez votre four à 180°C. Mixez les cacaouettes, la pâte de curry rouge, le sucre brun, l’ail, le lait de coco et une petite poignée de coriandre.
Disposez le poulet dans un plat et versez dessus la préparation aux cacaouettes. J’ai largement retourné le poulet dans la sauce pour qu’il s’en imprègne de toutes parts. Enfournez pour 20 minutes. Après cuisson, coupez votre poulet en tranches.
Mélangez l’oignon rouge, le concombre coupé en tranches, et le soja. Préparez votre vinaigrette avec le nuoc mam, le citron, vert, l’huile d’arachide. Versez sur les légumes. Disposez le poulet froid ou tiède dessus et servez accompagné de feuilles de menthe et coriandre.





Le poulet est parfaitement tendre, cuit au four. La sauce est absolument délicieuse et vous pouvez la conserver pour accompagner un riz blanc par exemple. Elle est assez proche de la sauce satay en légèrement plus épicée. Parfait pour un déjeuner studieux avec l’impression de s’évader loin de France pour quelques minutes.



Je viens de recevoir gentiment de la part de Picard Surgelés (merci à eux), leur dernier livre de recettes réalisées avec 4 chefs de renom de la « Comfort food » : Keda Black, Trish Deseine, Delphine de Montalier et Stéphane Reynaud. Je crois que le choix pour tester une première recette va être terrible tant les recettes sont tentantes. A suivre…

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails