mardi, novembre 24, 2009

Makis au sésame noir, matcha et poire




Voici ma participation au KKVKVK n°33 sur le thème des makis que nous propose Une fille en cuisine.
Ce qui est bien avec ce concours, qui est l’un des plus anciens de la blogosphère culinaire et l’un des rares auquel je participe de temps en temps, est qu’il m’oblige à faire des choses que je ne ferais pas habituellement : religieuse, pavlova, brioche royale… et les makis. Vous savez que je ne suis pas une grande fan de cuisine japonaise et les makis, je m’en passe volontiers. Comme je voulais toutefois participer, j’ai décidé de faire un maki sucré mais qui reste dans un esprit japonais.


L’idée première était de faire une enveloppe noire qui nous rappelle l’algue nori. La crèpe au sésame noir s’est imposée de suite. Je les ai fait cuire que sur une face afin de conserver une face bien lisse et non craquelée.
Pour l’intérieur perles du japon cuites dans un thé vert matcha et cœur de poire qui fonctionne très bien en association avec le matcha et le sésame…. Et voilà c’était parti pour ce Maki au sésame noir, matcha et poire.
Makis au sésame noir, matcha et poires
Pour 8 petites crèpes (diamètre 22 cm)
110 g de farine semi-complète
2 œufs
2 cuillères à soupe de pâte de sésame noir
2 cuillères à soupe de sucre en poudre
30 cl de lait demi écrémé

Pour les perles du japon
30 cl de lait
1 petit verre de perles du japon
2 cuillères à café de thé matcha (le mien est un spécial cuisson qui reste très vert à la cuisson)
2 cuillères à soupe de sucre en poudre
2 poires bien mûres
Dans un saladier, versez la farine tamisée avec le sucre en poudre, faites un puits au centre et cassez deux œufs. Commencez à tourner la pâte en l’allongeant au fur et à mesure avec le lait. Rajoutez la pâte de sésame noir. Mélangez bien votre pâte qui doit être lisse et pas trop liquide. Réservez la au frais (je l’ai faite la veille). Dans une casserole, faites bouillir le lait avec le thé matcha, rajoutez les perles du japon et faites cuire à feu doux pendant 20 minutes environ. Les perles doivent devenir translucides. J’ai fait une préparation assez dense afin de pouvoir la manipuler facilement pour remplir la crèpe noire. Faites chauffer une poêle légèrement graissée. Faites vos crèpes en ne les retournant pas afin que la face supérieure reste bien lisse et non grillée par le beurre. Laissez les refroidir. Coupez des bâtonnets de poire de 1 cm de côté.
Placez une de vos crêpes sur une feuille à rouler les makis ou une planche. Coupez les parties latérales afin de former un grand carré. Placez au niveau du bas de votre carré, devant vous, une bande de perles du japon de 5 cm de large et au centre de cette bande une rayure de bâtonnets de poire. Roulez votre crèpe assez serrée. La poire se trouve au centre du matcha. Coupez ensuite votre rouleau en morceaux de 4 cm environ.




Résultat : les crèpes au sésame noir, sont excellentes aussi natures. L’intérieur aux perles du japon était un peu trop dur. Je l’ai trop fait cuire mais sinon l’association avec la poire fonctionne bien et apporte une note sucrée et fraiche.
Voilà donc ma rapide participation au KKVKVK sur le thème des makis et encore une participation avec des ingrédients qui m'attirent.
Autres recettes avec du matcha, du sésame ou de la poire :

dimanche, novembre 15, 2009

Cake crumble à la chicorée et grains de café







Nous sommes à 5 semaines de Noël, la période de l’année que j’aime le moins. Et je n’arrive pas à croire que je vais devoir clôturer cette année en si peu de temps. Ce temps qui passe tellement vite, les journées finissent en un clin d’oeil; les week-ends au bureau, sur le même rythme, j’ai l’impression de ne rien faire correctement, de tout faire en même temps, de ne voir personne, de négliger mes amis…et bien sûr je ne m’économise pas du tout. Je crois que la période de Noël va surtout me servir à faire une cure de repos loin de tout objet pouvant servir à communiquer.



Je vais partir travailler quelques jours en Bourgogne. Et comme je n’ai pas vraiment le temps de faire des courses, je suis en mode “je finis les fonds de placard”. Finir les oeufs, le beurre, le lait, laisser le frigo vierge de toute produit frais avant lundi soir.

Ce qu’il y a le plus simple à faire dans ce cas, c’est un cake. Il se conserve longtemps peut s’emporter s’il n’est pas fini. J’ai testé une version de cake crumble vu sur le site de Mercotte. J’ai remplacé le café en grain par de la chicorée liquide, tout simplement parce que je n’avais pas le temps de faire ce cake en deux étapes en torréfiant et infusant le café sur deux jours comme le conseille Mercotte. C’est vraiment la flemme d’autant plus que j’ai toujours du café en grains à la maison, mais j’aime aussi beaucoup la chicorée. Pour le reste j’ai suivi un peu en dilettante la recette initiale.



Cake crumble à la chicorée et grains de café
Le crumble :
45g de farine semi-complète,
65g de beurre,
65g de cassonade,
65g de poudre d'amandes,
quelques grains de café enrobes de chocolat Cluizel.

Mélangez les ingrédients secs, rajoutez le beurre froid coupé en dés et réalisez un crumble du bout des doigts. Placez les grosses miettes de crumble au réfrigérateur.

Pour le cake :
235 de farine à levure incorporée,
3 petits oeufs,
165g de beurre,
165g de cassonade,
135g de lait que vous aurez fait bouillir avec 3 cuillères à soupe de chicorée liquide,
45g de fécule,
1 bouchon de whisky,
60 g d’amandes en poudre

Préchauffez le four à 190°
Mélangez le beurre ramolli, au sucre avec le lait et les oeufs battus.
Ajoutez la farine tamisée avec la fécule et la poudre d’amandes, et l’alcool. La pâte doit être très lisse.
Remplir un moule à cake au 3/4. Recouvrir du crumble
Mettez au four pendant environ 1h15 environ. Laissez refroidir et saupoudrez le cake de sucre glace.

Source : "Cakes salés et sucrés des 3 chefs"Institut national de la boulangerie et pâtisserie

Je ne pensais pas obtenir un tel résultat. Défaitiste, je voyais déjà mes miettes de crumble se faire absorber par la pâte du cake, mais magie de la cuisson, elles sont bien restées sur le dessus du cake. Elles croustillent délicieusement sous la dent alors que le reste du cake, est moelleux et fondant. Respectez bien les temps de cuisson, rien de pire qu'un cake pas cuit.




Sur cette photo, on voit bien le crumble sur le dessus du cake.






Et quand on n’a pas trop le moral comme c’était le cas le week-end dernier à Annecy, rien de mieux que le baba au rhum de Marc Veyrat chez Cozna Vera. Un des meilleurs babas à ma connaissance.




Ma mère avait craqué sur la brioche de St-Genix à la Chartreuse, hyper légère et délicieuse.



Je vous conseille aussi sa tarte feuilletée aux légumes (fenouil et légumes secs).



Le retour dans le TGV avec de la tomme ceronée et du vacherin fribourgeois a été assez… odorant.

vendredi, novembre 06, 2009

Nem d'andouillette à la moutarde et estragon



C'est le 215ème post et je me rends compte que je n'ai jamais cuisiné l'andouillette sur ce blog. On aime, on déteste ce produit typiquement français. Si vous n'aimez pas, passez votre chemin. En revanche avis aux amateurs, voici un nem que vous servirez comme un tapas avec une moutarde fine, douce et veloutée. Une fois que vous aurez réalisé vos propres nems vous verrez que c'est facile et ludique avec toutes les associations possibles.






La recette n'est pas de moi mais de Fréderic Gaston dont je vous conseille le blog, jeune chef lyonnais qui peut organiser pour vous des repas à domicile si vous résidez dans le 69. Recette trouvée sur un Coté Est avec plein d'autres merveilles revisitées comme ces iles flottantes aux pralines.
je n'ai pas le temps de vous faire l'historique de l'andouillette ni de vous parlez de son club d'amateurs chevronnés (en fait actuellement je manque cruellement de temps et la moindre minute m'est comptée). J'ai juste repris sa recette que j'ai modifiée en rajoutant de l'estragon car je trouvais qu'il manquait un peu de verdure dans ce nem lyonnais.




Nem d'andouillette à la moutarde et estragon

Pour 4 personnes (8 nems)
2 belles andouillettes
2 échalottes
1 bouquet d'estragon
2 échalottes
1 verre de vin blanc sec
8 feuilles de riz
1 CAS de moutarde
huile d'arachide

Enlevez la peau des andouillettes et coupez l'intérieur en fins morceaux. Epluchez et émincez finement les échalottes. Dans un peu d'huile, faites revenir les échalottes, rajoutez l'andouillette et faites cuire 3 à 4 minutes. Versez le vin, la cuillère de moutarde et laissez le réduire; rajoutez à la fin de la cuisson l'estragon ciselé. Laissez refroidir.
Humidifiez vos feuilles de riz. Versez au centre une cuillère d'andouillette et formez votre nem. Vous pouvez les préparer à l'avance et les conservez au froid ou les surgeler.
Dans un peu d'huile, faites dorer vos nems que vous prendrez bien soin d'égoutter sur du papier absorbant. servez bien chaud avec de la salade ou un simple moutarde douce.





Je m'échappe quelques jours à Annecy, histoire de reprendre quelques forces après 3 semaines particulièrement dures et avant une nouvelle phase qui s'annonce elle aussi éprouvante et décisive.

D'autres idées de nems dans la liste à droite.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails