mardi, décembre 20, 2011

Des biscuits à partager

Article écrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Un des rares trucs que j’aime à Noël, ce sont les petits gâteaux que l’on fait et que l’on peut suspendre au sapin. Si on n’a pas de sapin dans le salon, ce qui est mon cas (les sapins c’est mieux en forêt), on peut laisser les sablés dans une corbeille et voir ses collègues piocher dedans tout au long de la journée. Je crois que c’est cette version que je préfère car ne dit-on pas que Noël est avant tout une période de partage, ce que certaines personnes semblent oublier ? Il suffit de peu pour faire plaisir.





Butterbredele 
Pour 40 pièces 
250 g de farine 
125 g de sucre blond 
50 g de poudre d'amande 
125 g de beurre doux à température ambiante 
1 œuf + 2 jaunes 
1 cuillère à café de Mélange pour pain d'épices. Je prends le mélange de chez Domaine de la Plante en Touraine car je le trouve subtil et pas agressif. 
1 jaune d'œuf détendu avec une cuillère d’eau pour dorer les sablés 


Préchauffer le four à 160° C, chaleur tournante. Mélangez au robot la farine, le sucre et la poudre d'amande. Ajoutez l'œuf entier, les deux jaunes et le beurre bien ramolli. Laissez le robot faire son travail jusqu'à ce que la pâte forme une boule. Abaissez la pâte à 3 ou 4 mm d'épaisseur et découper les sablés à l'aide de petits emporte-pièces. Déposer les sablés sur une feuille de papier sulfurisé et les dorer au jaune d'œuf avant de les faire cuire pendant 12 minutes. Si vous souhaitez les suspendre au sapin, ne pas oublier de faire un trou avant la cuisson (après vous allez casser votre bredelé). 


Pour la seconde recette, je n’ai pas le nom en Alsacien car c’est un aménagement de recette, inspirée des Mandelmonde qui sont des petites lunes aux amandes.








Bredele aux amandes et orange confite 
300 g de poudre d'amande 
250 g de sucre blond 
2 blancs d'œufs montés en neige 
50 g d’orange confite coupée en fins morceaux. 


Pour le glaçage royal : 
1 blanc d'œuf battu en neige ferme 
150 g de sucre glace tamisé 



Faites préchauffer le four (150°C) à chaleur tournante.  Au robot, mélangez la poudre d’amandes, le sucre et le zeste d'orange confite. Ajoutez les blancs d'œufs jusqu'à ce que vous obteniez une pâte ferme Placez la pâte sur un plan de travail couvert de papier sulfurisé. Recouvez la pâte d’une seconde feuille de papier sulfurisé. Cela vous permettra d’abaisser la pâte facilement sur 5 mm d’épaisseur. Déposez les biscuits sur une feuille de papier sulfurisé et faire cuire pendant 10 à 12 minutes. Veillez à ne pas les faire cuire trop longtemps car ils doivent rester légèrement moelleux à l’intérieur. Préparez le glaçage royal en mélangeant l'œuf battu en neige au sucre glace. Le résultat doit avoir la consistance d'une crème fraîche épaisse et ne doit pas être coulant. Vous pouvez la colorer avec des colorants alimentaires. Trempez un à un vos biscuits dans le glaçage si vous êtes pressé (comme moi) ou décorez avec une poche à douille si vous êtes patients. 



Vous pouvez parsemer vos biscuits de petites étoiles décoratives mais comestibles ( par exemple celle de Winter Wonderland que j’ai trouvé en Angleterre). Toutes les recettes viennent du blog Cake in the city que l'on ne présente plus.




C’était mon dernier post avant Noël, peut-être le dernier avant 2012. Certainement mon post le plus girly de l'année. Que ça ne devienne pas une habitude...

Finissons en beauté avec un morceau qui ne nécessite aucun commentaire. (les enregistrements de From the basement sont juste magnifiques).


dimanche, décembre 11, 2011

Sésame noir, framboise et muscovado selon Nanashi - Petit-déjeuner chez Claus

Article écrit et réalisé par Very Easy Kitchen



Je suis une dingue du sésame noir que j'apprécie particulièrement en glace ou dans une crème. J'aime sa saveur chaude, comme légèrement brûlée. Sur Cuisine TV, il y a une émission très sympa animée par Adbel Alaoui : Mix&Cook, la cuisine fusion d'Abdel. Déjà plusieurs émissions dont une avec Kaori Endo, ex Rose Bakery qui est actuellement en charge des cuisines de Nanashi (deux adresses sur Paris), un restaurant/cantine un peu bohème. 



Elle propose une cuisine mixte japonaise et européenne, simple et renouvelée chaque jour : des bentos, des salades, des pizzas en version briochée et des desserts à base de thé matcha, sésame noir, yuzu mélangés à des produits très européens comme la polenta ou le mascarpone. Beaucoup lui reproche des assiettes un peu légères au regard des prix proposés, trop de simplicité parfois (bento brunch : coquillette, jambon, oeuf) et j’avoue ne pas avoir été très emballée par les bentos. Mais les desserts et notamment sa coupe agar-agar au sésame noir est un petit bonheur qui se déguste à la cuillère.




Coupe agar-agar au sésame noir, framboises et sirop muscovado
Pour 4 coupes
50 cl de lait de soja nature
2 belles cuillères à soupe de sirop d’agave
3 g de poudre d’agar-agar
3 cuillères à soupe de pâte de sésame noir non sucrée
1 barquette de framboises (250g)
8 cl de crème épaisse
1 cuillère à soupe de sucre glace
1 tout petit verre à liqueur d’amaretto
40 g de sucre muscovado ou sucre noir d'Okinawa


Dans une casserole, versez le lait de soja, la pâte de sésame noir, le sirop d’agave et la poudre d’agar-agar. Faites chauffer jusqu’au premier bouillonnement. Laissez encore 30 secondes sur le feu avant de verser dans un moule plat rectangulaire de 20x20 cm que vous aurez légèrement graissé avec une goutte d’huile de sésame toasté. Vous devez avoir une épaisseur de crème de 2 cm environ.

Laissez refroidir avant de mettre au froid pour une heure environ. Mélangez la crème fleurette, avec le sucre glace et la liqueur d’amaretto. Réservez. Sortez votre plat du frigo. Retournez sur une assiette votre gelée de sésame noir. Avec un couteau bien aiguisé coupez des gros cubes de 2cm x 2cm environ. Vous pouvez aussi couper directement dans le plat si celui-ci le permet. Dans une coupe ou sur une assiette si vous souhaitez une présentation plus graphique, alternez cubes au sésame noir, framboises et crème. Dans une petite casserole à fond épais, faites dissoudre le sucre muscovado avec deux cuillères d'eau jusqu’à l’obtention d’une sirop épais que vous verserez sur la préparation avant de servir.

Contrairement à la recette d'origine, j'ai légèrement sucré la gelée de sésame noir. Evidemment cette recette peut se faire avec de la gélatine mais je lui préfère l'agar-agar qui permet à la préparation de rester plus onctueuse et crémeuse alors que la gélatine a tendance à plus figer les préparations. Ce n'est pas une recette très économique et locavore mais de temps en temps il faut se faire plaisir. J'achète ma pâte de sésame noir chez Issé, 11 rue Saint-Augustin, Paris 2. Vous trouverez également en épicerie japonaise le sucre noir d'Okinawa mais vous pouvez le remplacer par du sucre brut muscovado en boutique bio et dans certains supermarchés.




Lors d'autres émissions Abdel a reçu Peter Nillson, Kobe Desramault, Katsumi Ishida, Adeline Grattard, du beau monde sur son plateau.

Toujours sur Cuisine TV, Laurent Mariotte a reçu récemment Christophe Vasseur, Du pain et des idées, l'un des meilleurs boulangers de Paris avec son Pain des amis et accessoirement haut-savoyard (et je le dis non sans fierté). Peut-être que je vous parlerai de sa tartine chaude au chocolat et balsamique avant Noël.




Pour finir et avec du retard, quelques mots sur Claus, dont le concept est intéressant : proposer des petits déjeuners dès 7h30 le matin et des brunchs dès 9h30 le week-end. Bien mieux que le café/croissant du bar du coin. La spécialité de Claus, bavarois d'origine : le bircher muesli qui est vraiment bon, tout comme les pains proposés, les gâteaux home-made et les jus de fruits.


La partie épicerie pour le petit-déjeuner donne envie de tout acheter. Ils proposent une petite restauration fraiche du jour également pour le midi et vous pouvez emporter votre petit-déjeuner. Si c'est pas royal !




dimanche, décembre 04, 2011

Poulet jaune à la badiane et réglisse. Mendiants au mascarpone

Article écrit et réalisé par Very Easy Kitchen


Eh bien on ne peut pas dire que je sois trop présente sur le blog : 1 post en novembre, cela ne m’était jamais arrivé, mais malheureusement trop de déplacements hors Paris, de sorties, des travaux à la maison qui n’en finissent pas, et qui ne me donnent pas envie de cuisiner même si je trouvais le temps.
Pour les déplacements, c’est la fin, bonne nouvelle, mais pour les travaux on ne peut pas encore crier victoire. 

J’aurais du vous parler de La Pastorale, de chez Klaus, de toutes les recettes glanées dans les magazines qui s’entassent piteusement à coté du canapé.  J'aurais du aussi vous parler de ces endroits nouveaux pour lesquels j'ai reçu des invitations que j'ai dû décliner... Mais ça c'est moins important.







J’ai allumé le four hier, cela n’était pas arrivé depuis un mois. Il faut bien un début...
Avant de passer au four, une recette hyper simple mais pleine de saveurs et d’épices qui annoncent déjà les fêtes : un beau poulet fermier jaune des Landes cuit longtemps comme une blanquette. Pour une version plus festive une poularde le remplacera avantageusement. Le poulet jaune des Landes est le premier à avoir obtenu un Label Rouge. Les poulets sont élevés en plein air avec une alimentation 100% végétale. 


Poulet fermier à la badiane et réglisse
Pour 4 personnes (recette de Elle à table)
Un beau poulet fermier de 1 kg 500 coupé en gros morceaux
2 cuillères à soupe de farine
1 cuillère à thé de curry en poudre
1 bâton de réglisse (en pharmacie)
2 à 3 étoiles de badiane (anis étoilé)
50 cl de bouillon de volaille
50 cl de crème fraiche
sel et poivre du moulin
Dans une cocotte faites revenir de tous les côtés les morceaux de poulet dans le beurre chaud. Quand les morceaux sont bien dorés, versez en pluie la farine et le curry. Mélangez bien et versez le bouillon de volaille chaud. Salez un peu, poivrez. Faites cuire à ébullition et ensuite rajoutez la crème, la badiane et le bâton de réglisse coupé en deux. Laissez mijoter 2 heures environ à feu très doux et à découvert. Si le jus réduit trop, couvrez. Servez vos beaux morceaux de poulet avec un féculent : pâtes, gnocchis ou une belle purée de panais à la fève Tonka comme je l’ai fait, pour profiter de la belle sauce onctueuse. (Faites une belle purée de panais cuite au lait mais sans matière grasse et râpez une fève Tonka qui apportera une note chaude, légèrement vanillée à la purée).
Une recette qui fait de l’effet surtout si vous accentuez la décoration avec bâton de réglisse et des étoiles d’anis.


Toujours dans un esprit d’automne et de plat réconfortant, de petites bouchées mendiants au mascarpone, recette trouvée sur le site de Vanessa. Il me reste encore plein de noix de la récolte d’octobre. Mélangées à d’autres fruits secs, dattes, raisins et abricots secs, on réalise des bouchées moelleuses et énergétiques.



Mendiants au mascarpone
Pour une vingtaine de bouchées
1 cuillère à soupe de noisettes
1 cuillère à soupe de pistaches non salées
1 cuillère à soupe de noix de Grenoble
1 cuillère à soupe de noix de Pécan
1 poignée de raisins secs blonds (ou pruneaux)
5 abricots secs
5 dattes Medjool
125 g de poudre d’amandes
125 g de poudre de noisettes
250 g de mascarpone
2 oeufs
2 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe de rhum brun
1 cuillère à thé de bicarbonate
50 g de sucre brun ou d’équivalent en miel doux, ou sirop d’érable.
Cassez grossièrement les fruits à coque. Ils vous serviront à décorer vos bouchées
Dans le bol d’un robot, mettez les abricots et dattes coupés en gros morceaux. Ajoutez le mascarpone, les oeufs, la farine, les poudres d’amande et noisette, le sucre, le bicarbonate  et le rhum. Mixez jusqu’à ce que vous obteniez une pâte crémeuse. 
Versez la pâte dans des empreintes pour petits cakes ou muffins. Parsemez les éclats de fruits secs avant de cuire pour 20 minutes environ au four à 180°C. La cuisson dépend de la taille de vos moules. Plus ils sont petits et plus la cuisson est courte.



Cela faisait longtemps que je n'avais pas testé une recette de Elle à Table. Je trouvais que les numéros devenaient de moins en moins intéressants mais celui de décembre est plein de bonnes idées et de recettes qui m'inspirent, même si les fêtes sont réduites au strict minimum chez moi.


Promis cette fois-ci je reviens vite.




LinkWithin

Related Posts with Thumbnails