dimanche, mai 05, 2013

Niku miso ramen et encore des fraises mais au gingembre

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen










La gastronomie japonaise se reconnait de suite grâce à quelques saveurs : mirin, miso, teryaki, vinaigre de riz, soja, matcha, sésame noir... Elle est aussi rapidement identifiable que peuvent l’être la nourriture thaie ou indienne. Je ne suis pas une dingue de cuisine japonaise pour tout avouer mais j’aime bien quelques plats de temps en temps. Malgré deux séjours au Japon, je n'arrive pas encore pleinement à l'apprécier.





Le miso est un aliment salé qui est très utilisé dans la cuisine japonaise. Il est à base de soja fermenté, riz ou orge, de sel et d’un ferment. Il sert d’assaisonnement de base dans les soupes, les bouillons, les sauces par exemple. Difficile de le comparer à un ingrédient occidental mais il pourrait remplacer autant un jus de viande concentré, qu’une moutarde, ou un concentré de tomates.
Dans cette recette, il n’est pas l’ingrédient principal mais sa seule note dans le plat fait que celui ci est immédiatement identifiable comme japonais. Vous le trouverez facilement en épicerie asiatique. Il se conserve dans une boite hermétique au frais.






Niku Mison Udon ou Ramen (en fonction des nouilles utilisées)
(recette de Aki et Arnaud trouvée dans Coté Maisons : 100 recette de printemps)
pour 4 personnes
350 g de udon, ou ramen (je n’avais plus de nouilles udon)
550 g de boeuf haché
1 poireau 
3 mini concombres 
3 cm de gingembre frais 
1/2 gousse d'ail 
1 grosse c à soupe de miso blanc
5 c à soupe de sauce soja 
2 c à soupe d'huile de tournesol 
1 c à soupe d'huile de sésame 
1 c à soupe de Maïzena 
1 c à soupe de sucre. 


Epluchez, lavez, et coupez le poireau en deux dans sa longueur.  Ensuite taillez-le en petits tronçons.  Pelez puis hachez l'ail et le gingembre.  Lavez, séchez et pelez partiellement les miniconcombres.  Ensuite taillez-les en bâtonnets d'1/2 cm.  Mélangez la viande hachée avec la Maïzena. Faites chauffez l'huile de tournesol dans un wok puis ajoutez l'ail, le gingembre et le poireau émincé.  Poursuivez la cuisson à feu vif 2 min et ajoutez la viande hachée. Patientez 3 min, la viande ne doit pas être complètement cuite et ajoutez la sauce soja, le miso et le sucre.  Poursuivez la cuisson 5 min. Cuisez les nouilles puis égouttez-les et refroidissez-les en les passant sous l'eau fraîche.  Lorsque la viande est cuite, assaisonnez-la d'huile de sésame.  Déposez les nouilles dans les bols, répartissez par-dessus la viande cuite bien chaude, ajoutez les bâtonnets de concombre crus.






Le soleil étant revenu sur Paris, un petit dessert réalisé pour le premier pique-nique inspiré par Claude Olivier dans son blog 1001 recettes. J’ai mixé deux de ces recettes. J’aime beaucoup son travail, son ton et la qualité de ses photos. Si vous ne l’avez pas encore, je vous recommande d’acheter O’cha qui est son recueil de recettes. Toutes les infos sur son site.


Panna cottas au gingembre, gelée de fraises
40 cl de crème entière
1dl de lait
50g de sucre
2 cm de gingembre frais que vous rapperez.

3 feuilles de gélatine

200 g de fraises gariguette
40 gr de sucre glace
2 feuilles de gélatine

Faites tremper 3 feuilles de gélatine dans de l’eau froide. Dans une casserole, faire chauffer la crème, le lait et le sucre. Ajoutez le gingembre rapé et laisserz infuser hors feu. Filtrez à travers une passoire fine et remettez à chauffer sans atteindre l’ébullition.

Essorez les feuilles de gélatine puis incorporer dans la crème, mélangez bien pour bien dissoudre la gélatine. Remplissez des petits contenants sur 3 cm environ de hauteur. Laissez refroidir avant de mettre au froid pour minimum 4 heures.
Passez les fraises sous l’eau froide sans les équeuter. Egouttez-les, enlevez les queues (conservez quelques fraises entières) et coupez les grossièrement avant de les passer au blender avec le sucre glace. Faites chauffer au micro-ondes un demi-verre d’eau. Versez cette eau très chaude (non bouillante) sur deux feuilles de gélatine que vous aurez coupées en gros morceaux dans un bol. Mélangez bien pour que la gélatine fonde dans l’eau. Incorporez cette eau gélatineuse à la soupe de fraises.

Sur chaque panna cotta refroidie, versez quelques cuillères de coulis de fraises et remettez au frais pour que la gelée prenne. Avant de servir décorez d’une fraise et d’une sommité de menthe ou zestes de citron vert.





Et on finit avec un groupe français qui tourne depuis quelques mois dans mes oreilles. Il a déjà fait quelques kilomètres en TGV vers Annecy dans mon casque.








19 commentaires :

Lolotte a dit…

Je craque totalement pour ton dessert! Une vrai merveille!

Reglisse a dit…

J'aime autant ton plat que ton dessert !

Maryse & Cocotte a dit…

ton plat japonais et ton dessert me donne énormément envie surtout que je n'ai jamais mangé de plat japonais !! et cette touche de gingembre dans les fraises, j'y avais pensé mais avec ces enfants qui n'aime pas la nouveauté ... valait mieux que j'oublie !
merci de ton passage ! Merci !!

choupette88 a dit…

j'ai justement des fraises, je file acheter du gingembre et hop mon dessert pour ce soir est tout trouvé ! merci !
Je te souhaite une bonne journée avec le soleil en plus...
Bisous

Sylvie Art de Vivre a dit…

C'est très apétissant et merci pour la découverte du groupe.

oum zayneb a dit…

Ta panna cotta est à tombée

Claire-tte a dit…

C'est drôle, j'aime beaucoup la cuisine japonaise, mais sans doute davantage par la curiosité que par le goût ; j'adore leur culture, et du coup je veux goûter, et je suis aussi déçue de ne voir que des resto à sushi la plupart du temps.
Et ton dessert me donne une soudaine envie de fraises !

boljo a dit…

Je prends les deux, un repas de nouilles chinoises et de panna cotta, ça me va tout à fait.

Angie a dit…

très joli ton dessert :D
Bonne journée

poupougnette a dit…

dur de choisir entre les deux, mais comme je suis une gourmande, je prends tout!! ;)

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

en miso addict, inutile de dire que ces ramen ont de quoi me séduire. Le miso est un produit chouchou que j'aime marier avec d'autres ingrédients, dans une cuisine "fusion" franco-japonaise pourrait-on dire. Mais j'aime aussi la cuisine japonaise, sobre, pure avec des saveurs nettes (contrairement à bien d'autres cuisines asiatiques)

Carmencita a dit…

Je ne suis pas très cuisine japonaise, à part les makis mais pas avec du poisson cru, par contre ton dessert il est superbement gourmand, merci!!!!

Christelle a dit…

Habitant en province pas évident, même dans la petite boutique asia qu'il y a chez moi, de trouver du miso, dans le coup, j'arrive chez toi pour goûter :D

Hèle Heldé a dit…

Quelle belle idée de marier fraises et gingembre pour un dessert tout en saveurs! Je note l'idée pour une prochaine fois (moi je viens de marier les fraises au fenouil, ça marche aussi très bien!).
Merci pour cette belle idée!
A bientôt!

le gars astronomique a dit…

J'aime bien les recettes d'inspiration Nippones, le seul bémol, c'est de trouver un magasin à proximité pour les ingrédients . . .
L'association fraise/gingembre, je n'ai jamais tenté (ni même songé à les associés)pourtant Dieu sait que j'apprécie les 2 . . .
Ciaooooooooooooooo

Diana a dit…

Je ne suis pas très fan de la cuisine japonaise non plus (à quelques exceptions près), mais j'adore son esthétique.

choupette88 a dit…

coucou, un petit clin d'oeil pour toi ce jour sur mon blog !
bonne journée et merci encore pour cette délicieuse recette.
Bisous

Claire a dit…

Si tu n'es pas encore complétement conquise par la gastronomie japonaise, je te conseille de gouter le poisson mariné au miso - c'est une tuerie ! C'est improbable de voir comme le miso peut révéler et transforemer les saveurs des aliments je suis addict !

CARDAMOME a dit…

je connais Akkiu depuis peu..une emission de télé je ne plus laquelle, avec isabelle Adjiani dont le fils Barnabé fait parti du groupe. du coup j'ai cherché un peu pour diffuser un morceau et le voilà chez toi alors je te le pique un de ces jours!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails