dimanche, janvier 20, 2013

Lieu, cacahuète, coco - recette d'Alexandre Couillon

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Ce qui est magique avec la neige est qu’elle étouffe tous les sons. On s’en rend déjà un peu compte à la campagne mais c’est encore plus vrai en zone urbaine. Ce moment est très court avant que la neige ne se transforme en gadoue mais je le trouve précieux car rare. La pluie est ennuyeuse, la neige est magique. On est presque respectueux avec elle, on prend des gants, on choisit nos pas, on hésite sur un chemin.
Je ne sais pas s’il a neigé sur Noirmoutiers, sur La Marine d’Alexandre Couillon mais la douce quiétude d’un week-end neigeux m’a donné l’envie de tester l’une de ses recettes de poisson, une recette pleine de saveurs asiatiques. Cette recette est issue d’une Fiche "Elle". Je vous la donne pour 4 personnes mais vous pouvez bien sûr l’adapter. Le lieu jaune est utilisé pour cette recette. J’aime beaucoup ce poisson à la chair délicate. Vous pouvez le remplacer par du cabillaud ou même des filets de bar. Toujours issus de pêche responsable...






Lieu, cacahuete, coco
Selon Alexandre Couillon
pour 4 personnes
4 pavés de lieu jaune de 150 g environ
8 petites courgettes jaunes (remplacées par des blanches pour moi)
1 grande boite de lait de coco (remplacer par une brique de crème de coco)
2 tiges de citronnelles
1 pouce de gingembre
1 citron vert
2 grosses cuillères de beurre de cacahuètes
Coriandre
Huile d’olive
Piment d’Espelette

Lavez bien les courgettes et coupez les en tranches après les avoir épluchées. Faites les cuire à la vapeur ou au micro-ondes pendant 5 minutes. Une fois cuite, égouttez les et pressez les pour évacuer leur eau. (Alexandre les fait cuire dans du papier d’aluminium au four sans indiquer s’il faut les éplucher). Ajoutez la pâte de cacahuète, mixez bien pour obtenir une purée fine. Conservez au chaud.
Enlever les feuilles dures de la citronnelle, coupez la en fines tranches. Mettez le lait de coco dans une petite casserole, rajoutez la citronnelle émincée, le gingembre rapé, le zeste et le jus du citron vert, un peu de sel, de poivre et une pincée de piment d’espelette. Faites chauffer doucement pendant 10 minutes. Arrêtez la cuisson et filtrez. Réservez au chaud.
Assaisonnez les pavés de lieu avec du sel et du poivre. Arrosez d’un peu d’huile d’olive. Placez dans un plat allant au four et faites cuire à four chaud (180°) pendant 10 minutes. Eteignez le four et laissez le poisson reposé encore 10 minutes dans le four.
Une fois cuits répartissez les pavés dans les assiettes. Accompagnés les d’un peu de purée de courgettes/cacahuète bien chaude. Donnez un coup de mixer girafe pour aérer le lait de coco (c’est pourquoi je préfère la crème de coco), et répartissez un peu de mousse de coco sur la poisson. Décorez avec des brins de coriandre.






L’association courgette/ purée de cacahuète est une vraie révélation pour moi. Elle lui donne du goût et de l’épaisseur. Cela m’a donné aussi envie de la transformer aussi en soupe. Comme je n’avais pas utilisé toute la chair des courgette, j’en ai profité pour l’allonger un peu avec de l’eau et du lait de coco en mixant bien. A servir chaude avec une noix de pâte de cacahuète et un filet de lait de coco/gingembre/citronnelle. Trop bon.

samedi, janvier 12, 2013

Pots de chocolat, ouzo et grenade - Où manger à Paris ?

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Comment faire d’une simple crème au chocolat, un petit bonheur gustatif et visuel ?
Un peu d’Ouzo grec à la saveur anisée, de la grenade du Moyen-Orient et la douceur du chocolat pour un dessert qui donne des couleurs à l’hiver. La recette vient d’une australienne... vous aurez deviné que Donna Hay est dans la boucle. Je suis abonnée à la version numérique de son superbe magazine. Une merveille.






Pot de chocolat noir à l’ouzo et au sirop de grenade
Recette de Donna Hay pour 4 personnes
30 cl de crème liquide
200 g de chocolat noir à 70%
3 oeufs
5 cl d’ouzo
45 g de sucre brun
1 grenade
50 g de sucre blanc

Faites chauffer la moitié de la crème dans une petite casserole jusqu’au point d’ébullition. Cassez le chocolat en morceaux. Retirez la casserole du feu et plongez le chocolat dans la crème. Mélangez bien jusqu’à la fonte complète du chocolat et versez dans un cul de poule. Ajoutez les jaunes d’oeufs préalablement battus et l’ouzo. Mélangez bien à nouveau cette ganache.
Montez les blancs en neige, ajoutez le sucre brun dans les blancs d’oeuf. Incorporez les blancs d’oeufs dans la ganache en soulevant bien cette mousse.
Montez le reste de la crème au fouet et quand elle est ferme intégrez la à la mousse au chocolat.
Versez votre mousse dans des pots ou des jolis verres de présentation. Placez au réfrigérateur pour 3 ou 4 heures
Coupez la grenade en deux. Conservez bien le jus de grenade qui s’écoule. retournez chaque moitié de la grenade et frappez la avec un objet lourd pour que les grains de grenade se libèrent. Conservez 3 ou 4 belles cuillères de grains. Pressez bien la grenade pour obtenir le jus restant. Placez le jus dans un petite casserole avec le sucre blanc, mélangez bien et portez à ébullition. Faites cuire et réduire pendant 5 bonnes minutes afin d’obtenir un sirop. Laissez refroidir.
Servez vos pots avec un filet de sirop de grenade et quelques pépites de grenade en décoration.





Quelques news ? que manger ? où manger sur Paris

Ma galette de l’année, celle de Gontran Cherrier (22 rue caulaincourt à Paris mais deux autres adresses aussi sur Paris)





Vous avez envie de gouter à une galette des rois décalée et originale ? Foncez chez Gontran Cherrier pour une galette au citron confit et sarrasin grillé. Je ne sais pas jusqu’à quand elle est proposée mais elle est une belle alternative à la frangipane que je trouve souvent écoeurante.



Où manger ? Si vous venez en week-end réservez dès à présent.

Pirouette et l’Atelier Rodier. Deux essais concluants cette semaine.


Pirouette installé près des Halles, une belle salle en bois clair et une terrasse ombragée l’été. Une carte bistrot moderne et une belle sélection de vins. On peut vous proposer aussi bien de l’alouette qu’une belle pièce de boeuf ou de poisson. Leur spécialité en entrée, l’oeuf parfait que j’ai pu déguster avec une crème d’artichaut et des trompettes de la mort. L’oeuf parfait dans le menu déjeuner de midi (18 euros) était servi avec un velouté de châtaignes.





Ensuite, lieu jaune, coques et éclats de chorizo avec des poireaux crayons grillés pour moi et un beau morceau d’onglet pour mon compère. Des plats simples et plus complexes dans la carte pour ravir tous les estomacs.





En dessert, un superbe et fabuleux riz au lait au caramel au beurre salé à se partager.






Certainement un bel avenir pour ce restaurant tenu par le chef Tommy Gousset un ancien de Taillevent, du Meurice et de Daniel à New-York.
Pirouette 5, rue Mondétour 75001 Paris 01.40.26.47.81


L’atelier Rodier. Vous trouverez chez Stéphanie un super article sur ce restaurant et de magnifiques photos. Les miennes étaient ratées du fait de manque de lumière.

Deux chefs étrangers, Destin Ekibat (Congo) et Santiago Torrijos (Colombie), aux fourneaux pour une cuisine française revisitée. Là aussi une formule déjeuner à 18 euros, une formule à 37 euros aussi mais la possibilité de faire un repas 5 services pour 55 euros le soir.

Chez eux, l’entrée signature est composée de délicieux ravioles de girolles, jambon cru ibérique et d’une crème à la verveine citronnelle très gourmande qui ouvre les papilles. J’avais pris une terrine de foie gras de canard mi-cuite, betterave et oignons rouges également parfaite. Juste avant,  en amuse bouche,  une délicieuse crème de chou-fleur aux éclats de noisettes.

Ensuite,  j’ai pu y manger la meilleure joue de boeuf de ma vie proposée avec des dés de céleri rave et topinambours. La joue de boeuf est effilochée (pas besoin de couteau), reconstituée et légèrement snackée avant d’être servi dans un jus dense. Très très bon.
Il y avait aussi une belle pièce de cabillaud pour les amateurs de poisson avec un espuma de pommes de terre et une viennoise citron gingembre.
En dessert, un Paris Brest minute à la glace praliné et mousse de caramel beurre salé avec une pointe de menthe qui vient affoler les papilles et allége la sensation de sucre.

La carte des vins est courte mais va probablement s’étoffer.

L'Atelier Rodier
, 17, rue Rodier, Paris (IXe), 01-53-20-94-90, tous les soirs de mardi à samedi, ainsi que les midis de jeudi à samedi

jeudi, janvier 03, 2013

Oeuf au plat à la cancoillotte aillée, croûtons dorés et copeaux de Comté

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Je vous souhaite à tous une excellente année 2013, sous le signe de la découverte car un jour sans apprendre est un jour perdu. Mieux connaître le monde et les hommes c’est toujours passionnant.

L’année 2013 a donc commencé en douceur comme l’air du temps, musique, lecture et notamment le dernier YAM spécial Savoie.



Yam est un magazine culinaire haut de gamme, le magazine des chefs supervisé par Yannick Aleno. C’est la deuxième fois que j’achète ce magazine que je trouve plus accessible que le Thuriès. Les recettes sont classées entre Grandes tables (plats très élaborés) et Simples tables (plats plus accessibles pour les amateurs). J’ai été un poil déçue par la partie Spécial Savoie, certes les images sont sublimes et les textes soignés mais je m’attendais pour chaque produit mis en avant à trouver une recette associée.







Dans les recettes Simples tables, l’une d'entre elles m’a tout de suite attirée. Un simple oeuf au plat sur une crème aillée de cancoillotte. Très facile à faire surtout si l’on triche comme moi en ne réalisant pas la cancoillotte mais un 1er janvier il n'était pas possible de trouver de la gomme xanthane et je ne savais pas par quoi la remplacer. La cancoillotte est un fromage très crémeux franc-comtois qui se consomme chaud ou froid. C’est le moins calorique des fromages.

En ce qui concerne les oeufs notamment pour les personnes comme moi qui ont du mal à digérer le jaune non cuit, choissisez toujours des oeufs extra-frais et bio. Testez les avant de les cuisiner en les plongeant dans un bol d'eau froide, s'ils remontent jetez les car ils contiennent de l'air donc une fermentation, pas bon du tout à consommer. Le jaune d'oeuf est extrèmement nutritif et contient beaucoup de cholestérol. A consommer donc avec modération.

Je vous laisse la recette telle qu’elle est dans le magazine mais vous pouvez sinon très bien faire la version Easy en prenant de la cancoillotte aillée industrielle.





Oeuf au plat à la cancoillotte aillée, croûtons dorés et copeaux de Comté
Pour 4 personnes
Huile aillée (si vous réalisez la cancoillotte)
30 cl d’huile d’olive
1/2 tête d’ail
Cancoillotte
10 cl de fond blanc de volaille (maison ou poudre)
50g de fromage frais en faisselle
5cl d’huile d’ail (voir ci-dessus)
2g de gomme de xanthane
4 oeufs
2 ou 3 tranches de pain de mie ou de campagne
30 g de beurre
copeaux de vieux Comté ou parmesan

Préparer l’huile aillée. La recette propose d’en faire 30 cl mais vous pourrez la conserver. Faites chauffer doucement l’huile d’olive et ajoutez la demi tête d’ail. Laissez infuser 30 minutes à feu doux avant de filtrer l’huile et de mettre en bouteille pour complet refroidissement.
Préparer votre cancoillotte : Faites réduire de moitié le fond blanc. Dans une casserole sur feu doux, mélangez le fromage frais, 5cl d’huile d’ail, et le fond blanc. Rectifiez l’assaisonnement. Collez avec la gomme xanthane et laissez refroidir à température ambiante.
Coupez le pain en gros croûtons que vous allez faire revenir doucement dans un peu de beurre fondu.
Dressez la cancoillotte dans des assiettes creuses. Faites cuire les 4 oeufs au plat dans une poêle légèrement huilée. Attention à ne pas faire brunir le blanc des oeufs, ce sera plus joli au dressage.
Placez dans chaque assiette, un oeuf au plat, salez à la fleur de sel, décorez avec des croûtons dorés et des copeaux de parmesan ou vieux Comté.


Voilà qui change de l’oeuf sur le plat habituel. Si vous testez la recette de la cancoillotte maison merci de partager votre expérience. Vous pouvez aussi envisager de faire cet oeuf en cocotte.

Profitez bien des premiers jours de janvier et que l’année soit aussi douce que cette magnifique tarte à l’orange douce de Philippe Conticini.




Et enfin le son de ce début d'année avec Wave Machines, cela promet j'espère un super album.




LinkWithin

Related Posts with Thumbnails