mercredi, avril 24, 2013

Matcha, fraises, nougat et un dîner étoilé par Alain Passard


Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Lorsque j’ai reçu le mail de So Ouest qui m'annonçait que je faisais partie des 12 gagnants du dîner étoilé par Alain Passard, j’ai été bien sûre ravie d’autant plus que j’avais oublié ma participation. En fait je me souvenais très bien d’avoir envoyé une photo de carottes et d’avoir demandé à quelques amis et collègues de voter pour moi, mais j’avais oublié tout bêtement la fin du concours. Une semaine après cette bonne nouvelle, nous voici tous réunis dans le centre commercial So Ouest. Le chef est présent et passe tous nous saluer, la presse est également là et je retrouve aussi Lilibox dont la photo gagnante lui a permis d’inviter Anne également... et surprise à notre table Stella est également présente. Les blogueuses savent montrer leurs plus belles photos quand il s’agit de décrocher un dîner 3 étoiles. Surtout si le Chef est Alain Passard, dont j'admire la passion et le travail à proposer des plats exceptionnels autour des légumes.





Quelques amuses-bouches pour patienter dont un fin taboulé de légumes accompagné d’un fine crème au sumac absolument délicieuse, le dîner nous est servi alors que partent les derniers clients du Centre. Champagne Billecart Salmon brut, et un fin sushi de betterave au raifort frais viennent sonner la clochette du diner, c’est frais, délicieusement vinaigré.





Suivent un Arlequin de légumes en aigre doux miel et citron accompagné d’un vin de Loire, un Jasnières «les rosiers» domaine Bellivière, 2011 (vin sec mais aux jolies notes florales que j'ai beaucoup apprécié). L’arlequin est un plat emblématique de Passard qui le réalise toute l’année en fonction des légumes de saison. Poireaux crayons, asperges, jeunes fêves, radis, carottes betteraves et pousses, et leur condiment au miel doux du domaine d’Alain Passard dans la Sarthe.






On passe au plat, une lotte magnifique au Côtes du Jura, pommes de terre fumées, chou croquant et asperges vertes. J’ai adoré ce plat et n’avais jamais mangé une lotte de cette qualité. Très très bon, plat servi avec un rouge nature des Côtes du Roussillon «Clos du rouge gorge» de chez Cyril Fahl, 2009, un rouge presque trop animal pour le poisson. Je crois que nous avons tous saucé notre assiette tellement la sauce aux Côtes du Jura était délicieuse.





Pour finir la fameuse, tarte Bouquet de roses et dragées, si chère à Alain Passard que son nom est déposé. Servie avec un caramel laitier, elle était en dessous de mes attentes. Bien sûr nous n’étions pas dans les conditions de la cuisine de l’Arpège, mais la pâte manquait de croustillant. Par contre la rose est parfaitement calibrée au format d’une bouchée... voilà qui va m’obliger à me rendre à l’Arpège, vérifier si elle est meilleure sur place.





Infusion du jardin et mignardises viennent conclure le repas réalisé dans des conditions exceptionnelles. Comme à l'Arpège, un Opinel gravé nous est remis à la fin du repas.




Ce dîner a été une excellente manière de découvrir la cuisine d’Alain Passard et son univers. Jolie opération de relations publiques pour le centre commercial So Ouest que je fréquente régulièrement notamment pour le Marks & Spencer. J’espère que des opérations similaires seront organisées... en tout cas, je prépare déjà l’appareil photo.

Pour finir, un petit dessert rapide, car je vous ai un peu délaissé en avril. Cela faisait longtemps que je n’avais pas utilisé mon thé matcha et j’aime bien l’associer à la fraise. Cette fois-ci les gariguettes sont belles et présentes sur les étals. Il est temps d’en profiter. La custard est une crème anglaise épaisse. Je vous présente ici la recette de Sainsbury’s.





Custard au thé matcha, fraises et nougat
Pour 4 personnes
275 ml de crème double
3 jaunes d’oeufs
1 cuillère à thé de maizena
25 g de sucre en poudre
1 cuillère à thé de matcha
100 g de fraises
50 g de nougat de Montélimar

Dans une casserole à fond épais, faites chauffer doucement la crème. Dans un cul de poule, mélangez vivement au fouet les jaunes d’oeuf, le sucre, le thé matcha et la maizena. Quand la crème est chaude (mais non bouillante) incorporez la doucement au mélange aux oeufs sans arrêter de mélanger. Une fois que toute la crème est intégrée, reversez le mélange dans la casserole. Avec une maryse, mélangez doucement à feu doux jusqu’à ce que la crème épaississe. Lorsque la crème nappe bien la maryse, coupez le feu et versez la custard dans un saladier. Couvez la surface afin d’éviter qu’un film ne se forme sur la crème.
Pendant ce temps coupez les fraises et le nougat en dés le plus fins possible. Servez votre custard dans des jolis bols, décorés des dés de fraises et nougat. Vous pouvez saupoudrez d’un fin nuage de thé matcha.



Je devrais être de retour pour le 1er mai car je suis encore sur le départ après Nantes et Annecy, ce week-end sera marseillais. De grandes verticales à travers la France mais toujours sous la pluie.


jeudi, avril 11, 2013

Bouillon de champignons, asperges vertes, Saint-Jacques snackées à la poudre de lait selon David Zuddas

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Je crois que c’est la toute première fois que j’achète une boite de Régilait. Cela m’a rappelé avec beaucoup de nostalgie, les petits-déjeuners chez mes grand-parents. Comme ils avaient tous les deux travailler pour la Compagnie Générale du Lait, dit le Lait Mont-Blanc, crée en 1917 en Haute-Savoie, il y avait toujours du lait concentré et des laits en poudre chez eux. Et aussi du Tonimalt et des crèmes dessert Lait Mont-Blanc Aujourd’hui l’usine Lait Mont-Blanc est en Normandie alors que l’usine originelle en Haute-Savoie est devenu Nestlé Céréales. Dommage qu'ils n'aient pas gardé les anciennes publicités avec le fameux slogan : LAIT MONT-BLANC, BEAUX ENFANTS.






Bref, je vous parle du Lait-Mont Blanc alors que pour cette recette, c’est un lait en poudre Régilait qui est utilisé. David Zuddas, le chef star de Dijon, a été sollicité pour imaginer des recettes avec de la poudre de lait. Et cette version de Saint-Jacques snackées à la poudre de lait m’avait beaucoup intriguée. Résultat assez bluffant car les Saint-Jacques deviennent joliment dorées sans ajout de panure ou de farine. Le lait en poudre contient une grande quantité de lactose, ce qui accentue la coloration. Il est aussi idéal en cuisine ou pâtisserie en facilitant la fermentation ou en absorbant l’eau des légumes dans un gratin.





Bouillon de mousserons et asperges vertes, Saint-Jacques juste saisies
Pour 4 personnes
8 asperges vertes
8 noix de Saint Jacques fraiches ou surgelées (sans corail)
8 cuillères à soupe de mousserons ou Champignons de Paris pour moi
50 g de poudre de lait
sel
finition du bouillon : 1 cuillère à soupe d’huile de noisettes 1 cuillère à soupe de poudre de lait

Coupez la base dure des asperges, lavez, épluchez la queue sur 3 cm environ. Cuisez 6 mn environ dans l’eau bouillante salée puis plongez dans l’eau glacée. Egouttez, émincez la queue si vous ne souhaitez conserver que la tête des asperges.
Dans 2 dl d’eau, ajoutez les mousserons coupés en grosses lamelles et 1 pincée de sel. Chauffez doucement jusqu’à l’ébullition. Ajoutez les asperges et faites chauffer quelques minutes. Passez les noix de Saint-Jacques bien épongées et sans corail, dans la poudre de lait (comme pour fariner) puis saisissez 2 mn sur chaque face dans une poêle anti-adhésive chaude mais pas brûlante avec un filet d’huile d’olive et une pincée de sel.
Egouttez asperges et champignons, et disposez les au centre d’une assiette creuse. Ajoutez les noix de Saint-Jacques, versez autour le bouillon que vous aurez mixé avec une cuillère de poudre de lait et d’huile de noisettes.




Me voilà donc en possession d’une boite de Régilait que je vais pouvoir tester sur d’autres recettes.

Bonne nouvelle du jour

Mes jolies carottes printanières m’ont fait gagner un concours photo pour participer à un dîner d’exception réalisé par Alain Passard himself.

Autant vous dire, que pour moi qui adore les légumes, c'est manger à la table de Dieu le Père.




Ce dîner pour 40 personnes aura lieu le 18 avril à So ouest à Levallois.
J’espère vous en parler très vite mais je sais qu’en dessert, ce sera la fabuleuse Tarte Bouton de roses que je rêve de déguster depuis longtemps.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails