jeudi, décembre 26, 2013

Outrageous Eggnog

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Ah ! le lait de poule que les anglosaxons appellent Eggnog. Typiquement hivernale, cette boisson reconstituante est parfaite pour les après-midis frisquets. Sans alcool pour les enfants, elle devient sublime avec un trait de cognac ou de rhum pour les adultes. Servie traditionnellement dans un bol à punch au moment des fêtes, vous pouvez lui préférer des versions individuelles car c’est quand même hyper riche. Cette version introduit des blancs en neige et une légère couche de crème fouettée... no comment.






Outrageous eggnog
Pour 6 à 8 grands verres
1 litre de lait entier
2 x 30 cl de crème double ou crème entière liquide (30% de matière grasse)
6 oeufs ultra frais
60 g de sucre en poudre
30g de sucre glace
4 bouchons de rhum ou brandy
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
de la noix de muscade en poudre
de la cannelle en poudre

Mélangez dans une casserole, le lait entier, 30 cl de crème, le miel, une pincée de muscade et de cannelle, et le rhum. Chauffez jusqu’à atteindre un frémissement mais sans que le mélange ne brûle.
Pendant ce temps, cassez les oeufs et réservez les blancs. Versez sur les jaunes, le sucre en poudre et une cuillère d’extrait de vanille liquide et battez jusqu’à blanchissement. Le mélange doit former un ruban. Versez un peu de lait chaud sur le mélange et délayez en tournant continuellement. Intégrez au fur et à mesure le reste du lait tout en mélangeant afin de ne pas brûler les oeufs. Une fois que cette opération est faite, réservez au frais.
Battez les oeufs en neige avec une cuillère à soupe de sucre glace. Quand ils forment des piques, vous allez pouvoir les incorporer à votre lait de poule refroidi : en 3 fois et en mélangeant en intégrant un maximum d’air. Reservez au frais dans un pichet.
Juste avant de servir, battez 30 cl de crème double avec 1 cuillère à soupe de sucre glace et un bouchon de rhum ou brandy.
Servez votre lait de poule dans des grands verres avec une belle cuillère de crème fouettée au rhum. Saupoudrez d’un mélange de cannelle et muscade.



                       Joli Hibou de Noël



Dernier post de l'année. Je vous souhaite une belle fin d'année à tous.
Dans 5h, je prends mon vol pour Ho Chi Minh, le delta du Mékong et ensuite le Cambodge, avant de finir par une brève journée à Bangkok. Promis je ramène pleins de photos de street-food et de souvenirs.




jeudi, décembre 19, 2013

Sablés double chocolat de Noël








Chaque année je teste un nouveau sablé de Noël et ma bible est certainement le blog de Beau à la louche. De belles réalisations, bien expliquées, c’est juste parfait.
Deux recettes de chocolat coup sur coup, voilà qui n’était encore jamais arrivé sur le blog. Profitez-en car je vais avoir du mal à m'en remettre.

Cela m’a permis de découvrir un nouveau blog anglosaxon Pinch of Yum dont Loukoum s'est inspirée pour les sablés. La recette vient du Minnesota, a transité en Alsace avant d’arriver à Paris. Vive la cuisine 2.0






Bredele sablés au chocolat de Loukoum

Pour les biscuits :

220g de beurre mou

140g de sucre

35g de cacao

200g de farine à levure incorporée

Pour le glaçage :

3 cuillères à soupe de cacao non sucré

130 de sucre glace

2 cuillères à soupe d’eau chaude

1 cuillère a café d’extrait de vanille
Billes de décoration de toutes les couleurs

Dans le bol du robot, mélangez beurre et sucre jusqu’à obtenir une crème onctueuse. Ajoutez le cacao et bien mélangez à nouveau.
Dans un cul de poule, mélangez la farine avec une pincée de sel. Incorporez à la farine le mélange beurre, sucre, cacao. Mélangez bien jusqu’à obtenir une pâte de couleur homogène.
Préchauffez le four à 180°C et préparez une plaque de cuisson protégée d’une papier. Prelevez des boules de pâte de la taille d’une grosse noix. Roulez en boule et déposez les sur la plaque. Avec votre doigt formez un puits au centre de chaque boule.
Mettez au four pour 7 à 9 minutes : les biscuits doivent être tendres à l’intérieur. A la sortie du four, avec un instrument arrondi refaites un puits au centre si le biscuit a trop gonflé. Laissez les biscuits refroidir.

Préparez le glaçage : Mélangez le cacao et le sucre glace puis ajouter la vanille et l’eau. Ajuster éventuellement la quantité d’eau afin d’avoir un glaçage légèrement liquide. Déposez un peu de glaçage au centre de chaque biscuit et décorez avec des perles de couleur quand le glaçage commence à prendre.




Je vous prépare un autre post pour la semaine prochaine juste avant de m'envoler pour le Vietnam.
En attendant une reprise d'un sublime morceau "No blue skies" de Lloyd Cole, sur des images de Summer lovers, film de 1982 tourné à Santorin. Ca sent le soleil...





lundi, décembre 09, 2013

Tarte au chocolat et bretzels (Donna Hay inside)

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Plus que 15 jours avant mon départ pour trois semaines de vacances. Au moins 6 ans que je n’ai pas pris autant de vacances d’un seul coup. 5 jours à Annecy pour Noël et ensuite quinze jours entre Vietnam et Cambodge avec un retour via Bangkok. Donc c’est un peu le rush pour tout préparer. Le voyage est quasiment bouclé. Ne restent que les déplacements à l’intérieur du pays à gérer. Merci à Anne pour son aide précieuse.




J’avoue beaucoup aimer passer la fin d’année à l’étranger notamment dans des pays qui accordent peu ou pas d’importance à cette période que je déteste. Cela permet de remettre en cause notre modèle de la «fête à tous prix». Le 1er janvier, je serai à Phnom Penh,sur le départ pour Koh Trong d’où on peut admirer les derniers dauphins d’eau douce... avant de remonter sur Angkor et ses temples.

En attendant, une recette au chocolat ce qui est rare chez moi. Mais j’avais très envie de la tester depuis que je l’ai vue chez Donna Hay dans son magazine. Le petit goût salé des bretzel fonctionne à merveille avec le chocolat.





Tarte au chocolat et bretzels
pour un moule rectangulaire de 30 cm de long sur 13 cm de large.
120 g de mini-bretzels plus une vingtaine pour la déco
120g de biscuits digestives.
80 g de beurre doux
300 g de chocolat noir et 70g pour la couverture des bretzels
2 bouchons de liqueur de whisky ou de whisky
300 ml de crème fleurette

Mixez les 120g de bretzels et les biscuits digestives au robot. Faites fondre le beurre et rajoutez le à la poudre de biscuits. Formez une boule.
Chemisez votre plat avec du papier film. Cela vous aidera pour le démoulage.
Foncez votre moule comme vous le feriez avec une tarte en essayant d’avoir une pâte fine et des bords hauts de 1,5 cm. Mettez le moule au frais pour 3 bonne heure. La pâte doit durcir.
Faites chauffer doucement la crème fleurette. Hachez les 300g de chocolat. Quand la crème est chaude, versez le chocolat et coupez le feu. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une ganache dans laquelle vous verserez la liqueur ou le whisky. Laissez refroidir un peu.
Au bout de 15 minutes, coulez la ganache sur le fond de tarte et remettez au froid pour une heure. Faites fondre au bain-marie, les 70g de chocolat restant. Trempez un à un vos mini-bretzels dans le chocolat avant de les disposez sur la tarte. Laissez refroidir.
Servez cette tarte bien froide en petites parts car elle est très très riche.


Et puisque l’on parle chocolat, je vous présente cette superbe bûche du café Pouchkine. La bûche des enfants, une superbe réalisation d'Emmanuel Ryon. Elle est remplie de sucreries à déguster et son coeur révèle un biscuit tendre au chocolat, surmonté d'une compotée de framboises et d'une mousse au chocolat au lait (sur commande). Je l'ai trouvé tellement jolie et enfantine par rapport à toutes ces bûches de création toutes plus compliquées les unes des autres.




Si vous avez des amateurs de whisky dans votre entourage, Ballantine’s a travaillé avec les designers suédois du Front pour créer un ensemble d'objets exceptionnels qui forment une sculpture géométrique permettant de déguster dans les règles de l'art son breuvage. Comme disent les irlandais : Never water another man's whisky. Réalisés en cuivre ( hommage à l'alambic) en bois (extrait des fûts de Bourbon utilisés pour le vieillissement) et en verre soufflé qui révèlent les arômes, ces matériaux sont tous essentiels pour découvrir les notes gustatives du whisky. C'est cher : 375 € mais c'est beau.




J'espère avoir le temps le week-end prochain de vous proposer une dernière recette pour 2013 et quelques notes de musique... ça fait longtemps.


LinkWithin

Related Posts with Thumbnails