vendredi, octobre 17, 2014

Panais, pesto de noix et du Roquefort avec du café.

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen








Nous avons de belles récoltes de panais grâce au mois d’août pluvieux. Ils ont bien grossi au potager malgré les nuisibles comme les taupes ou rats qui s’amusent à tracer des lignes à travers les légumes.
Je les cuisine toujours de façon très classique souvent en purée et parfois en velouté. Mais le panais à la saveur si particulière, aime bien être accompagné de différentes manières, tout comme la pomme de terre. J’avais lu une recette sur un site américain où une soupe de panais rôtis était présentée avec un pesto de noix. Comme la saison est aussi très généreuse pour les noix (nous avons dû en récolter au moins 20 kilos) cette association automnale était évidente. Voici ma version de ce pesto aux noix avec une belle purée onctueuse de panais.






Purée de panais, pesto de noix et chèvre.
Pour 4 personnes
800g de panais
Crème liquide
100 gr de noix de Grenoble
Une grosse poignée de roquette
1 petit chèvre fermier bien sec
Sel, poivre et huile d’olive.
Pelez les panais et coupez-les en morceaux en évitant la partie fibreuse centrale si vos panais sont un peu gros. Faites les cuire à la vapeur ou à l’eau bouillante. Ils sont cuits quand un couteau les transperce facilement. Egouttez-les et mixez les avec un peu de crème liquide jusqu’à l’obtention d’une purée onctueuse et lisse. Pour les puristes, vous pouvez passer votre purée au tamis pour qu’elle soit parfaitement lisse. Salez et poivrez.
Faites légèrement griller les noix dans une poêle sans matière grasse. Mixez les avec la poignée de roquette et deux cuillères à soupe d’huile d’olive ou d’huile de noix, si vous souhaitez renforcer la saveur de la noix.
Servez votre purée avec une belle cuillère de pesto. Grattez votre fromage de chèvre au-dessus de l’assiette pour une belle présentation rustique. Ce plat accompagnera parfaitement une belle pièce de viande rôtie.





ROQUEFORT ET CAFE

La semaine dernière a été l’occasion de tester une association audacieuse qui mariait café et Roquefort. Deux pointures pour animer cet événement : Roquefort Societé et la Maison Verlet pour le café. J’aime beaucoup le Roquefort, sa typicité et sa franchise de goût mais c’est un fromage que j’aime lorsqu’il n’est pas associé à d’autres fromages. Sa puissance l’autorise à trôner seul sur table tout comme un Beaufort ou Comté hors d’âge. Xavier Thuret (MOF) nous a présenté les différentes caves Societé et chaque cave s’associait à un café : Yemen (en poudre, infusé à froid et chaud) ou Papouasie Nouvelle Guinée (infusé à froid), cafés sélectionnés par Eric Duchossois et Antoine Rouillé, le barista.






Nous avons d’abord goûté au Roquefort Societé 1863 avec une poudre de café du Yemen et ensuite avec un café infusé à froid de Papouasie Nouvelle Guinée qui a été une véritable révélation pour moi. Ensuite un Roquefort Société Cave des Templiers, onctueux et intense avec le même café du Yémen infusé à froid. Le café Yemen Matari vient des hauts plateaux (2 000 mètres d’altitude), à froid il prend des notes beurrées un peu grasses avec un nez de cuir de Russie. J’avoue l’avoir plus apprécié infusé à froid que chaud en expresso dont la crema accompagnait un magnifique Roquefort Caves Baragnaudes, aromatique, oncteux et aux notes finales de noisettes grillées. Vous ne trouverez ces deux derniers Roquefort que chez quelques crémiers sélectionnés. Alors que penser de cette association café/roquefort.



Surprenante et pas forcément évidente mais le café infusé presque maturé à froid fonctionne avec le fromage. C’était aussi surprenant de tremper la cuillère de Roquefort dans la seule crema du café chaud. Mais je ne dirai pas que c’est mon association préférée avec le Roquefort





Comme je vous l’ai dit précédemment, la révélation fut un magnifique café de Nouvelle Guinée : un Sigri qui est considéré comme l’un des meilleurs crus au monde, aux notes de vanille, fleurs de caféier, miel et citron.



Je l’ai adoré infusé à froid et je pense que ça va devenir la boisson fétiche de l’été prochain. Méthode d’infusion à froid bientôt sur le blog.

A suivre

7 commentaires :

LadyMilonguera@Un siphon fon fon a dit…

Elle me donne faim ton assiette !

Céline {AetCN} a dit…

Pas encore vu de panais auprès des producteurs locaux mais je vais ouvrir l'oeil! Par contre des noix et de la roquette, il y en a a beaucoup... très bonne idée donc pour le pesto!

RoseNoisettes a dit…

Félicitations pour cette superbe récolte de panais ! Je t'envie ~
Adorant le panais, les noix et le roquefort fondu je ne peux que saliver devant ce plat !

Bonne soirée

radis rose a dit…

la présentation est sublime et en plus ce doit être trop bon !

Ophelie Launay a dit…

Ah oui j'adore ta purée de panais et son pesto de noix. Je garde l'idée !

Mes essais en cuisine a dit…

J'aime beaucoup le panais, et je le cuisine très souvent en purée également, et cette association me plait beaucoup !

LadyMilonguera a dit…

C'est une très sympathique purée qui change...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails