lundi, janvier 27, 2014

Crèmes douces au citron vert


Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





Finalement on se remet tellement vite dans le bain, les vacances sont vite derrière nous. Même les dernières traces de bronzage partent doucement. Alors on essaie de retenir une odeur, une saveur, que l’on chérit encore en dépit du retour. Aujourd’hui ce sera le citron vert dans cette crème express trouvée dans le dernier Elle à table (je me suis réconciliée avec le magazine que je trouvais de moins en moins bien mais qui le redevient depuis 2 ou 3 numéros). Nous avons fait des orgies de citron vert surtout sous forme de lime juice qui a été la boisson officielle de mon séjour. Trop bon, et désaltérant après les marches dans les temples.










Crème express au citron vert
110 cl de crème liquide entière
80g de sucre de canne
10 cl de jus de citron vert + zeste de citron
j’ai rajouté de la poudre de lime trouvée en Thaïlande et j’ai saupoudré avec un peu de sucre de coco
Mélangez la crème, le zeste et le sucre jusqu’à dissolution. Dans une grande casserole, faites bouillir la crème en la surveillant de très près car la bougresse voudra s’en échapper. Dès qu’elle a bouilli, coupez le feu. Rajoutez rapidement le jus de citron. La crème va légèrement s’épaissir et il faut bien la mélanger pour éviter les amas ou grumeaux. Versez la dans des petits pots et mettez au frais pour au moins 3 heures. Avant de servir, zestez un citron vert frais sur le dessus avec un petit peu de sucre de coco.







Je n’ai pas encore eu le temps de regarder et trier les photos mais ça viendra j’espère assez vite.

Deux images d'agrumes en vente sur les magnifiques marchés.






Les petits pots en céramique viennent d'une fabrique soutenue par une ONG à Siem reap . Nous y avons acheté de magnifiques céramiques: le Prolung Khmer Pottery & Weaving Centre Tissage qui vend aussi des Kramas. C'est juste avant le Bakong. (Merci Anne pour l'info)


dimanche, janvier 19, 2014

Boeuf grillé, sauce Lok Lak au poivre de Kampot (Cambodge)

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





Me voilà revenue de mes vacances en Asie du Sud-Est qui m’ont menée de Saïgon (Ho Chi Minh), à travers le Cambodge jusqu’à Bangkok. Le voyage est encore très présent dans mon esprit et je n’ai pas encore eu tout le recul nécessaire pour en parler. Quand j’aurai fait le tri dans les photos et les souvenirs, je vous en parlerai plus précisément. En tout cas, il m’a donné envie de revenir vers ces tropiques dans les prochaines années probablement pour visiter le reste du Vietnam, de la Thaïlande, remonter jusqu’à la Birmanie ou descendre vers l’Indonésie. Le monde est tellement vaste et j’ai si peu de temps chaque année pour le visiter...







En tout cas, la première saveur que je retiens du Cambodge est ce merveilleux poivre de Kampot que l’on retrouve dans beaucoup de plats. Puissant, aromatique, aux notes chaudes et florales, il est considéré comme l’un des meilleurs poivres au monde. Les français avaient développé la production de poivre au Cambodge pour concurrencer le poivre que les anglais commercialisaient depuis l’Inde (excellents poivres au Kérala aussi). Les cambodgiens cultivaient ce poivre depuis le XIIIème siècle. C’est le premier produit cambodgien a bénéficié d’une IGP. Si vous vous rendez au Cambodge, attention quand vous l’achetez. Il y a de fortes chances sur les marchés touristiques que vous trouviez du faux poivre. Son prix va attirer votre attention car le vrai poivre de Kampot se vend environ 40 USD le kilo. Si cette étiquette est présente vous êtes sûr d'acheter du vrai poivre de Kampot.










On le retrouve vert et frais dans les plats de crabes sautés comme à Kep ou avec des calamars, et il vient accompagné tous les plats de viande. Notamment dans cette sauce Lok Lak que nous avons découvert lors de notre premier repas à Phnom Penh. Vous trouverez pleins de versions différentes de cette sauce, mais celle que j’ai préférée est celle du restaurant de l’hôtel The Pavillon. Super simple à condition d’avoir un poivre qui fasse la différence. Et autant vous dire qu’avec une belle pièce de boeuf grillé comme ce faux-filet Black Angus, elle fait merveille.





Boeuf grillé, sauce Lok Lak au poivre de Kampot

pour une personne
une belle pièce de faux-filet un peu épaisse de 200g environ ou une entrecote
des herbes fraiches : coriandre, oseille ou pousses d’épinards
une tige de citronnelle
un ou deux oignons verts
pour la sauce
un citron vert
une pincée de sel
une pincée de bouillon de volaille en poudre
une petite pincée de sucre blond de canne ou de sucre de palme
environ une dizaine de grains de poivre blanc et noir de Kampot concassés.

Accompagnemet
riz thaï
chou sauté (ici du chou frisé Kale)
quelques pépites de piment rouge pour la couleur

Préparez les herbes fraiches : les rincer et les hacher grossièrement avec les mains. Disposez les sur une assiette. Ciselez la citronnelle, les oignons frais. Disposez les sur les herbes.
Dans une petite coupelle, disposez la pincée de sel, le bouillon de volaille, la pincée de sucre et les grains de poivre concassés au mortier. Coupez en deux le citron vert.
Dans une poêle bien chaude sans matière grasse ou sur un grill, faites cuire votre viande selon votre goût. Disposez la sur une planche à découper et oubliez là pendant quelques minutes. Une fois que la viande a reposé, coupez la en grosses tranches que vous disposerez sur les herbes fraiches.
Dégustez chaque morceau de viande avec un peu de sauce que vous aurez diluée avec du jus de citron vert.


Fraiche et pétillante, une sauce parfaite pour booster une viande rouge. une sauce qui change de celle au poivre onctueuse que l’on connait chez nous. A tester cet été avec une belle côte de boeuf au barbecue.


Kale sauté

Riz à la noix de coco

J'essaie de vous préparer très vite un post complet sur mon voyage. Quelques premières images...


Chau Doc (Vietnam)


Temple à Angkor


Petit garçon au regard triste (temple d'Angkor) 

Mékong, île de Koh Trong (Cambodge) au petit matin dans la brume.


LinkWithin

Related Posts with Thumbnails