Rillons comme un kakuni

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen



J’aime beaucoup ces ponts culinaires jetés entre deux continents : le choix d’un produit bien français que l’on cuisine à la mode d’une recette des Antipodes.

Je crois que c’était la première fois que j’achetais des rillons que l’on trouve maintenant partout et qui viennent de la belle région de Touraine. Les rillons sont des cubes de poitrine de porc (pesant environ 80 g) qui subissent une cuisson dans de la graisse maintenue à haute température pendant près de deux heures. Les Tourangeaux les apprécient beaucoup. Surtout s’ils sont cuits avec du Vouvray…

De l’autre côté de la planète, nous avons le kakuni originaire de Nagasaki qui consiste en un morceau de porc fondant que l’on sert dans un bouillon souvent avec un oeuf dur. La recette originelle serait chinoise avec un porc cuisiné légèrement au sucre, recette que les que les japonais ont modifié pour ne garder qu’un porc fondant.L’avantage d’utiliser des rillons est que l’on gagne du temps. Le porc a déjà été cuit longuement.

C’est une recette d’Arnaud Nicolas, MOF en charcuterie à 25 ans, qui dans son restaurant du 7ème arrondissement, imagine des plats à base de charcuteries cuisinées. C'est son pâté en croute, choisi par Ducasse, qui fut celui amené à Lima pour fêter l’obtention des JO 2024 par Paris.






Rillons façon kakuni
Pour 4 personnes
300 g de rillons de porc
30 g de gingembre
1 blanc de poireau
4 cl de sauce soja
2 oeufs
4 cebettes

Commencez par préparer un bouillon aromatique. Faites chauffer 1 litre d’eau dans lequel vous aurez émincé le gingembre et le blanc de poireau simplement coupé en 3 gros morceaux. Laissez mijoter 1h à couvert et à feu doux. Retirez les morceaux de poireaux. Ajoutez la sauce soja qui va saler le bouillon. Laissez sur feu doux.
Pendant que le bouillon cuit, faites cuire deux oeufs pendant 7 minutes dans de l’eau boullante. Enlevez leur coquille et réservez les.
Coupez les rillons en bâtonnets un peu épais. Faites les revenir dans une poêle anti-adhésive (sans matière grasse). 
Emincez les cebettes.
Vous n’avez plus qu’à assembler vos bols : des rillons, des cébettes, un peu de bouillon et un demi-oeuf. A dégustez bien chaud.

J'ai adapté la recette qui indiquait 500 g de rillons de porc ce qui me semblait beaucoup mais vous pouvez prendre la quantité de viande en fonction de vos appétits.

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes. Profitez de vos proches réunis.

Commentaires

éric a dit…
J'apprends sidéré cette histoire de pâté en croûte envoyé à Lima...
Du grand n'importe quoi quand même...
mary a dit…
Allez à la découverte d'autres cuisines est toujours aussi passionnant. Merci pour la découverte.

Articles les plus consultés