Amaretti au miel et fleur d'oranger de Yotam Ottolenghi

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Quand je vais à Londres, j’adore déjeuner dans un des restaurants de Yotam Ottolenghi et ramener quelques douceurs sur Paris. Ses vitrines sont irrésistibles. Alors quand il a sorti Sweet, son dernier livre qui présente quelques recettes emblématiques de ces restaurants, impossible de ne pas succomber.
Quelques photos souvenirs de food trips londoniens que vous retrouverez ici mais également ici, et .










J’ai commencé par cette recette d’amaretti au miel et à la fleur d’oranger aux nuances délicatement florales. J’ai remplacé les zestes de citron et d’orange par de l’écorce confite.




Amaretti au miel et fleur d’oranger
Pour environ 25 amaretti
200 g d'amandes en poudre si possible complètes
50 g d’écorces d’orange confite coupées en tout petits morceaux
110 g de sucre en poudre
1 pincée de sel
60 g de blanc d'oeuf (1 + 1/2 oeuf )
25 g de miel liquide doux (un miel de citronnier de préférence)
Quelques gouttes d’extrait d’amandes amères
1/4 cuillère(s) à café d'eau de fleur d'oranger
100 g d'amandes effilées
25 de sucre glace


Dans un saladier, mélangez la poudre d’amande, l’orange confite, le sucre en poudre, le sel, et réservez.
Versez le blanc d’oeuf dans la cuve d’un robot pâtissier équipé d’un fouet et battez-le à vitesse moyenne (Si vous n’avez pas de robot, vous pouvez le faire avec votre batteur habituel. Il faudra juste jongler pour tenir le fouet et versez le miel chaud) Faites chauffer le miel dans une petite casserole à feu moyen et, juste avant l’ébullition, passez le batteur en vitesse moyenne-rapide : laissez le miel bouillir pendant 30 secondes et les blancs monter délicatement en bec d’oiseau. Retirez le miel du feu et versez-le en filet continu sur les blancs montés, sans cesser de battre. Une fois l’intégralité du miel ajoutée, battez encore 1 minute pour permettre à la meringue de bien se développer et de refroidir.
Versez le mélange amandes/sucre dans la meringue, ainsi que l’extrait d’amande amère et l’eau de fleur d’oranger. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte souple et malléable. Filmez et laissez prendre 1 heure au frais.
Divisez la pâte en 5 patons et chemisez une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé.

Étalez un quart des amandes effilées sur un plan de travail bien propre et roulez l’un des pâtons dans les amandes de manière à former un boudin d’environ 25 cm de long et 2 cm de diamètre. Déposez le boudin soit en le soulevant à la main, soit en vous aidant d’une longue règle bien propre. Ces boudins peuvent se préparer à l’avance. Ils se conservent deux jours sans problème au réfrigérateur Répétez l’opration pour les pâtons restants, filmez la plaque à pâtisserie, puis réservez au frais pendant 2 heures au minimum et 2 jours au maximum.
Préchauffez le four à 180 °C et chemisez une plaque à pâtisserie.
Sortez la plaque du réfrigérateur et découpez chaque boudin en cinq ou 6 pour former des biscuits de 6 cm de long. Rajoutez quelques amandes et saupoudrez de sucre glace. Disposez les amaretti sur la plaque chemisée en les espaçant de 2 cm, et enfournez pour 13 à 15 minutes, en tournant la plaque à mi-cuisson : en fin de cuisson, les amaretti doivent être dorés mais encore tendres.
Sortez-les du four et laissez tiédir sur la plaque pendant 10 minutes. Saupoudrez les à nouveau de sucre glace. Vous pouvez les servir aussitôt ou les déposer sur une grille jusqu’à complet refroidissement. Ils se conservent (si cela est humainement possible de résister) jusqu’à 10 jours.

Commentaires

LadyMilonguera a dit…
Ces amaretti m'ont l'air divins...
radis rose a dit…
C'est le genre de choses qui me plaisent beaucoup !
Epicurieuse a dit…
J’ai tellement entendu parler d’ottolenghi que j’ai l’impression de bien le connaître... ses livres de recettes sont de vraies mines d’or!
malheureusement je n’ai jamais eu le plaisir encore de découvrir ses restaurants... en tout cas cette recette a vraiment tout pour me plaire, merci beaucoup!
Terriblement tentant ces amaretis !

Articles les plus consultés