dimanche, avril 27, 2008

Tataki de boeuf / Gyu no tataki



On reste sous le signe du Japon avec un tataki de bœuf. On connaît plus le tataki de thon rouge ou de saumon mais comme vous le savez pas de thon pour moi…

C’est une recette super simple à réaliser et qui demande trois ingrédients asiatiques ou japonais que tout le monde a (ou se devrait d’avoir) dans sa cuisine :
- de la sauce soja,
- de l’huile de sésame
- et de sauce Mirin (qui est un saké de cuisine assez doux) que l’on trouve facilement dans les épiceries fines ou même en grande surface (c’est un clin d’œil pour Emilie)…

Le Mirin se fabrique avec du riz collant cuit à la vapeur, de l’eau de vie de saké et du kôji (un microorganisme qui a la propriété enzymatique de transformer l’amidon en sucre). On mélange ces trois ingrédients. On les laisse à 20 degrée pendant 2 ou 3 mois pour favoriser la réaction du kôji. Enfin on filtre ce jus et on obtient le mirin. Parfois on l’affine pendant plusieurs années. Coûtant assez cher on utilise désormais un Mirin industriel. Le mirin est riche en saveurs sucrées et en acides aminés. Ainsi il donne aux plats qu’il assaisonne une couleur dorée et des saveurs complexes, particulièrement ses saveurs sucrées fines et nuancées . Autres propriétés: il enlève la mauvaise odeur du poisson, il empêche les aliments de se défaire pendant la cuisson et il facilite la pénétration de la sauce et du goût dans les aliments. (source : la cuisine japonaise.com)





La seule difficulté de la recette est la cuisson du bœuf et le fait d’attendre au moins une nuit avant de manger ce plat car il doit mariner.

Tataki de boeufPour 2 personnes
1 morceau de rumsteak de 400 g
1 ou 2 carottes
1 morceau de gingembre de 2 cm
1 gousse d'ail
1/4 verre d'huile normale
1/4 verre d'huile de sésame
3/4 verre de sauce soja
1/4 verre de saké*

Coupez les carottes en fins batonnets ainsi que le gingembre et l’ail (le plus finement possible pour ces deux ingredients). Vous pouvez éventuellement rajouter d’autres legumes : navets poireaux…
Préparer votre boeuf, il vous faut un morceau de 15 x15 x 4 cm d’épaisseur dans l’idéal pour pouvoir ensuite couper de belles tranches fines. Préparez un saladier d'eau glacée que vous déposez à côté de votre plaque de cuisson. Saisissez tous les côtés de la viande dans une poêle bien chaude avec un peu d'huile. Dès que la viande est bien saisie, jetez-la dans l'eau glacée pour arrêter sa cuisson, de cette façon, le boeuf restera cru à l'intérieur et aura une belle couleur. Eviter d’avoir un boucher occidental à vos côtés car il aura une attaque à vous voir jeter la viande dans l’eau glacée!

Mettez les légumes dans un sac congélation avec les deux huiles la sauce soja et le mirin. Placez la viande égouttée dans votre sac, fermez et verifiez que votre viande est bien enveloppée par votre marinade. Laissez au réfrigérateur 12h minimum au mieux 24 h.



Avant le service, sortez votre viande du sac, conservez les légumes qui peuvent se manger en accompagnement avec du riz blanc. Coupez votre viande en fines tranches. La viande est crue à l’intérieur mais totalement imprégnée de la marinade. Absolument délicieux avec une salade de roquette pour occidentaliser la recette ou avec du riz vapeur pour rester au Japon.
Enfin je vous conseille en ce dimanche l'écoute du dernier album de M83 qui est, comme les deux précédents, excellent, très 80 dans ses sonorités. Aussi bon que Air... ça tombe bien il est français.

17 commentaires :

Chantal33 a dit…

Très jolie recette et c'est vrai que la viande a une superbe couleur!

diane a dit…

Magnifique! Ton voyage au Japon va être une source de joie pour nous (tes lecteurs)

~marion~ a dit…

Cette recette a tout pour me plaire: du boeuf à peine cuit, mariné avec plein de bonnes choses et avec des petits légumes... j'adore. C'est très joliment présenté en plus!

ooishigal a dit…

roo lala j'aime tellement ça...
Je vais en faire cette semaine, merci pour ta recette!

Obiwi a dit…

Cher blogueur,

Votre blog a retenu notre attention pour sa qualité et son originalité. Il est en parfait accord, tant sur le fond que sur la forme, avec le positionnement d’Obiwi.

Magazine 100% participatif en ligne, Obiwi vous propose de faire partie de sa communauté de contributeurs. Pour mener à bien cette tâche, Obiwi met à votre disposition des communiqués de presse, Relaxfil (un fil d’informations en continu, du même type que l’AFP mais axé sur les loisirs), et vous invite à divers événements.

En outre, Obiwi vous offre un soutien. Son équipe d’éditeurs est là pour vous accompagner, si nécessaire, sur les plans rédactionnel et technique.

Acquérir une visibilité plus importante, vient s’ajouter aux avantages que vous offre notre site. A l’avenir, en effet, Obiwi sera de mieux en mieux référencé.

Sans contrainte de rythme ni exigence d’exclusivité, vous aurez la totale liberté d’écrire sur le sujet de votre choix, au-delà de la thématique de votre blog.

N’hésitez pas à visiter notre site : http://www.obiwi.fr/. Rejoignez la communauté Obiwi en vous inscrivant.

Cordialement.

L’Equipe Obiwi.

senga a dit…

J'ai adoré voir et revoir le Japon sur ton blog... Sais-tu que c'est la 1ère recette publiée sur mon blog à mon retour du Japon, un délice... Tu as vu les cerisiers en fleur ! quelle chance ! il faut aussi voir les chrysanthèmes !

Le Cookie Masqué a dit…

simplement magnifique

Florence a dit…

Superbe billet. Un petit voyage instantané dans l'espace! Bravo.

cath.woman a dit…

Tes photos du Japon sont magnifiques. Je testerai cette recette de boeuf dans quelques jours car je rentre aussi de voyage et j'ai la tête encore un peu là bas.

Ana a dit…

Moi qui suis encore novice dans la cuisine japonaise, ta recette me plait beaucoup. Visuellement elle est superbe.

Anso a dit…

Superbe, surprenant !! J'iame beaucoup le contenu de ces 3 derniers billets !! Exotisme, sérénité, gourmandise ...

Marie-Laure a dit…

Superbe recette ! Tes photos donnent envie de voyager !

floso a dit…

C'est une assiette vraiment appétissante (pour les mangeurs de viande) ici on est sûrs d'aimer !

vanessa a dit…

j'avais essayé avec du veau pour une rencontre, je crois que ça avait eu un beau succès, perso', j'adore !

http://vanessacuisine.canalblog.com/archives/2007/11/12/6753143.html

Ester a dit…

J'évite d'habitude d'avoir un boucher dans ma cuisine, mais tu m'as bien fait rire, et donner envie en même temps...

foodandfashion a dit…

Oh et celle ci, j'avais vu un documentaire sur le chef de l'Astrance, qui lui aussi avait été étonné par le fait de mettre la viande dans l'eau glacée.
Mais à voir les photos, c'est tout de suite mis dans mes favoris pour essayer sous peu.

Anonyme a dit…

Je suis une bouchère occidentale et j'adore essayer des nouvelles méthodes qui nous font évoluer....merci pour cette recette, très bon.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails