lundi, février 06, 2012

Gnocchis au bouillon de parmesan et abricot - Verot et Kaffeehaus

Article écrit et réalisé par Very Easy Kitchen









En France, il n’y a que les températures qui baissent, pourrait-on dire, à juste titre depuis quelques jours. Ce froid sibérien, cette neige tourbillonnante occupent les médias qui redécouvrent qu'en hiver il peut faire très froid et qu’il y a des sans-abris dans nos rues aussi bien à -15°C qu'à 10°C.






C'est une vraie recette hivernale, imaginée par William Ledeuil avec des gnocchis sardes qui sont des pâtes courtes de blé dur en forme de petits gnocchis, typiques de Sardaigne. Pas évident de les trouver sauf si vous avez une épicerie italienne bien achalandée proche de chez vous. N’ayant pas envie de parcourir tout Paris pour en trouver, j’ai hésité à faire la recette avec d’autres pâtes qui prennent bien la sauce, avant de décider que je pouvais aussi la tester avec des gnocchis de pommes de terre. Je ne devrais pas vous donner la recette. Elle est tellement bonne, que vous allez la refaire, encore et encore.





Gnocchis au bouillon de parmesan et abricots secs
Inspiré de William Ledeuil
Recette donnée pour 4 mais vous pouvez diviser les quantités pour 2 personnes
 200 g de parmesan rapé
80 g de beurre (j’ai mis du beurre Bordier au Yuzu pour moitié)
40 cl de lait
40 cl de bouillon de volaille
1 gros citron jaune bio
160 d’abricots secs (moelleux)
500g de gnocchis de pommes de terre
4 cuillères à soupe d’huile d’olive fruitée
Gros sel
Quelques feuilles de basilic


Préparez votre bouillon en portant à ébullition dans une casserole, le bouillon de volaille et le lait. Hors du feu versez le parmesan et incorporez le beurre coupé en dés en fouettant. Donnez un coup de mixer pour bien homogénéiser le bouillon et filtrez si vous voulez un résultant parfaitement lisse mais ce n’est pas vraiment nécessaire. (cette base de sauce est parfaite pour toutes les pâtes) Zestez le citron (vous pouvez faire blanchir les zestes et les refroidir dans l’eau glacée). Coupez les en petits dés avant de les mélanger à 3 cuillères d’huile d’olive. Coupez vos abricots en petits morceaux et réservez les. Faites cuire les gnocchis dans un grand volume d’eau avec le gros sel. Egouttez les quand ils sont cuits et remontent à la surface ce qui est très rapide. Dans une sauteuse, portez à ébullition 3 petites louches de bouillon de parmesan. Versez les gnocchis dans le bouillon. Les gnocchis vont absorber un peu de bouillon (faites de même si vous avez utilisé des pâtes). Incorporez les abricots, l’huile aux zestes de citron et quelques feuilles de basilic ciselé. Servez dans des assiettes creuses en répartissant le reste du bouillon dans chaque assiette. Vous pouvez décorer avec une ou deux feuilles de basilic. Servez très chaud.


Bonnes adresses parisiennes

Je souhaite vous donner deux adresses que vous connaissez pour certains sur Paris.


Il y a un article que je lis toujours dans Libé tous les jeudis : la mise en avant d’un produit, d’un plat, d’un métier de bouche ou une habitude alimentaire française. Toujours très bien écrits, ils permettent de découvrir l’histoire d’un plat et la recette est souvent donnée.
Jeudi dernier : pleine page sur le pâté en croute de Gilles Verot.




Charcutier de tradition, Vice-champion du monde du Pâté en Croute à Tain l’Hermitage en décembre dernier. «Paté en croute de cochon, volaille jaune et foie gras de canard» (le champion du monde est Eric Desbordes- ched des cuisines du 114 Faubourg / Le Bristol).  Un bon pâté-croûte doit allier une pâte bien torréfiée et croustillante, trois saveurs maximum, un montage très régulier et esthétique, pour Eric Brunet, membre du jury.

Gilles Verot, issu d’une famille de charcutier de Saint-Etienne, apprend son métier à Lyon avant de venir sur Paris d’abord chez Léautey, avant d’ouvrir au 3 rue Notre-Dame-des Champs sa première boutique. Spécialités lyonnaises avant tout mais belles andouillettes aussi. Je ne suis pas une dingue de charcuterie mais j’apprécie beaucoup le pâté en croute, c’est le plat parfait pour un déjeuner complet avec une belle salade verte, un cornichon et des petits oignons. J’aime son côté traditionnel qui se modernise accompagné avec des chutneys, des fruits et l’introduction de nouvelles viandes ou épices comme au Bristol.

Gilles Verot 
Deux adresses à Paris Deux adresses à New-York et une à Londres en partenariat avec Boulud


Autre adresse à partager : Le Kaffeehaus










Enfin pour ceux qui s’en souviennent, il existait au 11, rue Poncelet dans le 17ème, une pâtisserie alsacienne et allemande : le Stübli. Cette adresse a réouvert avec un nouveau nom : le Kaffeehaus repris par l’équipe de la pâtisserie L’Ecureuil dont je vous ai déjà parlé. Leur spécialité, les koughoffs (à partir du jeudi et passer avant midi si vous en voulez un car ils ne sont pas chers et vraiment très bons de 4 à 8 euros). les Stöllen, Apfelstrudel, Forêt Noire, et autres tartes aux fruits. Vous pouvez en plus y déjeuner de plats allemands et de l’Est : pirojkis, bretzels. Le pain allemand et les pains aux céréales viennent compléter l'offre du Kaffehaus. Parfait en ces jours de grands froids car c'est le moment où jamais pour manger riche et c'est moins cher qu'un voyage à Vienne.





PS : Mon chat Titus est bizarre car depuis que les températures sont largement négatives, il a décidé de passer ses nuits dehors et de revenir au petit matin... il doit y avoir minette sous roche ou alors il a décidé de tester sa couche de gras et son duvet hivernal en conditions extrêmes histoire de rentabiliser ses croquettes.

28 commentaires :

"pose"gourmande a dit…

j'adoooore cette recette! et c'est vrai que ça rechauffe ces temps ci!

Sécotine a dit…

Une recette facile et roborative ? J'achète !
Mon chat fait la même chose que le tien, sauf que le matin, quand il réveille tout le quartier pour rentrer, j'ai DEUX chats pour le prix d'un ! Il ramène sa petite copine !

Dominique a dit…

J'adore les gnocchis et pourtant je ne me suis jamais lancée... avec ta recette je n'ai plus aucune excuse! Bonne semaine...

Philou - Un cuisinier chez vous a dit…

J'aime beaucoup l'idée des gnocchis dans le bouillon. L'ajout des abricots doit apporter un petit côté sucré/acidulé bien agréable !

lustine a dit…

super idée ces gnocchis!!merci,bises

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Mercredi l'italien du marché sera peut-être là avec ses gnocchis, sinon l'alternative est de les faire soit même. Ton chat ce ne serait pas un norvégien par hasard ?

Reglisse a dit…

Ah ces petits gnocchis donnent bien envie ^^ ... dommage que je sois si loin de Paris parce que ce "Kaffeehaus" à l'air bien intéressant et ce pâté croûte ... miam !
Nous les chats en ce moment c'est devant le poêle et c'est tout :)

Lola a dit…

Hooo la jolie recette!! Elle donne super envie! Je trouve qu'avoir remplacé les malloredus (gnocchi sarde) par des gnocchi de pomme de terre est un plus! Je suis moi-même en train de faire une série sur les gnocchi de pomme de terre. Une recette de gnocchi de base et 7 sauces pour les accompagner. Aujourd'hui, al ragù alla bolognese (http://squisitoo.blogspot.com/2012/02/petite-lecon-de-gnocchi-2-gnocchi-al.html)mais bientôt viendra la recette des gnocchi avec bouillon et je ne manquerai pas de faire référence à la tienne que je trouve très réussie et très appétissante! Miam! Bravo! ;-P

menus propos a dit…

Tout me plaît dans ton article : le pâté en croûte (dont je cherche en vain la recette idéale) les gnocchi et leur bouillon (huumm ça me parle), le Kaffeehaus (dont je vais noter l'adresse pour un prochain séjour parisien) et même le chat qui, à mon avis, squatte une autre pension de famille... Tiens-nous au courant si tu as des éléments Miss Marple.

Clemence a dit…

ce bouillon m'a l'air délicieux. Je le tenterais bien avec pâtes. Des petits coudes par exemple...

stef de fla a dit…

Elle fait rêver cette sauce!

Clotilde a dit…

J'avais déjà testé cette recette que j'avais trouvé sur un blog (Beau à la louche il me semble), et revoir une photo me donne bien envie de la refaire ! Merci pour cette re-découverte !!!

Laetitia - CduBeau ! a dit…

Ah oui ! Elle donne vraiment envie ta recette de gnocchis au bouillon.

heidi a dit…

wow, this is a gnocchis recipe that I really would like to try, the bouillon and that touch of apricot makes it so interesting. Bookmarking your recipe!.

Also, thanks for those gourmand addresses tips, I´m pinning them so I can visit both places on my next french holidays.

Val a dit…

Ton billet me fait saliver! Papa fait les gnocchis maison. Alors pourquoi pas tester ta recette. Mais j'hésite à y mettre les abricots, hi!!!!! Bisous

boljo a dit…

Très bien pour l'hiver ce plat de gnocchis. Le mien (qui est un chat de l'océan indien), l'hiver il renifle vaguement l'air froid et file se cacher où on l'obligerait à sortir, pourtant la couche de gras accumulé depuis deux ans devrait lui permettre de résister un moment. L'amour doit lui tenir chaud au tien.

Applemini a dit…

cela fait longtemps que je n'ai pas fait de gnocchis, c'est une bonne idée. Je les fais toujours à la sauce tomate. Ta version est originale et changerait un peu.

pour ton chat, j'ai peut être une réponse : n'a t-il pas trouvé une famille qui lors de ses balades nocturnes l'accueillerait en le croyant sdf? Il y a un chat qui vient tous les soirs à la même heure et qui squatte chez moi, bien au chaud. Je le croyais sans famille, mais le malin fait toutes les maisons de la rues à des heures différentes. J'ai appris qu'il avait un gentil foyer, mais que les croquettes étant de marques différentes selon les maisons il est en train de faire un test comparatif;)

kouky a dit…

hummm!! ça doit étre délicieux!!

Macaronette a dit…

la recette de gnocchi c'est pour ce midi c'est sûre
Bises

pierre a dit…

bravo pour ces gnocchis dans ce beau bouillon !!Pierre

Messergaster a dit…

Ce Kafeehaus a tout pour me plaire!!

éric a dit…

Encore un super post, merci!

Bien bonne la recette des gnocchis, mais quelques bémols toutefois.
- Je ne suis pas un flippé du gras, mais pourquoi rajouter encore du beurre au bouillon en plus du lait et du parmesan?
- Je ne suis pas parvenu à obtenir un bouillon lisse (c'est vrai qu'il est dommage de le filtrer) ; le parmesan a précipité dans la casserole malgré (à cause?) du mixage, donc du coup ce n'est pas super ragoutant dans l'assiette.

Am I wrong?

PS : j'ai écouté la chanson de Revolver 249 fois. Là, ça va.

Easy kitchen a dit…

alors Eric, je n'ai pas de solution pour Revolver à part d'acheter l'album. pour les gnocchis, j'ai suivi à la lettre Ledeuil et ma préparation n'a pas précipité. le beurre fait le liant dans toute cette recette. Je ne l'ai pas filtrée non plus. est-ce le fait que j'ai utilisé du beurre salé, le lait était écrémé et le bouillon en cube. je n'ai pas mixé en revanche. cela vient peut-être de cela.

Anna a dit…

Cette recette à l'air divine !

Sinon, j'aimais beaucoup le Stübli, il faudra que je teste le Kaffeehaus lors de mon prochain passage à Paris !

éric a dit…

Re : ...

C'était lait écrémé, moi aussi, mais bouillon maison (si c'est pire que le cube, le comble!) et super parmesan.
J'ai mixé, ce qui a effectivement peut-être amené à précipiter. Le résultat était plus proche d'une fondue savoyarde trop liquide.
mais bon quand même!
à retenter!

chef cuistot a dit…

Mon dieu comme cà à l'air bon!!! tes photos sont appétissantes, c'est un régal! A+ tard dans la journée pour la suite de ma visite.

Recette de cuisine a dit…

Pour la première fois que j'ai goûté à ce bouillon, je vous assure que je n'y pensais pas que c’était si délicieux. faites comme moi goûter et vous allez apprécier!

Umm Zakariyyâ a dit…

ils sont super ces gnocchis, j'aime beaucoup l'idée de les mélanger à de l'abricot et du basilic. Merci pour le partage.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails