dimanche, août 30, 2015

Confiture de mirabelles aux noix de pécan

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen









Il est très rare que je fasse des confitures car ma mère en fait des bonnes aux mûres, aux abricots, aux prunes, aux pêches et aussi de la gelée de groseille que j’adore. Et ma marraine faisait une excellente gelée de coings. Elle n’en fait plus en raison de son âge et à défaut de trouver des bons coings aussi. Mais parfois, je cuisine quelques pots de confiture souvent plus originales : j’aime la confiture de framboise avec une pointe de rose par exemple. Surtout j'aime les confitures le moins sucrées possible. J'en mange très régulièrement aussi bien au petit-déjeuner qu'en dessert avec un fromage blanc.




J’ai vu cette confiture de mirabelles sur L'Express Saveurs. De belles mirabelles, dont la saison est si courte, associées à des noix de Macadamia. Mais après cherché dans 3 magasins des noix de Macadamia sans succès et n’ayant pas très envie de faire tout Paris pour en trouver, j’ai décidé de les remplacer par des noix de Pécan, certes plus typées en goût que les noix de macadamia. Personnellement je trouve que ça fonctionne bien.

J’ai adapté la recette pour un kilo de mirabelles (soit 4 petits pots). Comme toujours quand vous réalisez des confitures, il faut bien stériliser les pots à l’eau bouillante et sélectionner des fruits mûrs mais pas abimés. Je ne suis pas une spécialiste donc si vous avez des questions plus techniques, j'essaierai de vous répondre ou de vous conseiller la meilleure personne pour le faire.





Confiture express de mirabelle aux noix de Pécan.
1 kg de mirabelles
600g de sucre de canne
120 g de noix de Pécan (ou noix de Macadamia ou pignons de pin)

La veille, préparez les fruits. Dénoyautez les mirabelles et coupez les en 2. Saupoudrez les de sucre de canne et laissez macérer en mélangeant de temps à autre.
Le lendemain, faites chauffer les mirabelles et le sucre qui est devenu sirupeux, dans un faitout jusqu’à obtention d’un bouillonnement. Baissez le feu et faites cuire 20 minutes à feu moyen en remuant de temps à autre.
Prélevez ensuite la moitié des fruits avec le moins de jus possible et mixez les au blender afin d’obtenir une compote fine. Remettez la avec le reste de la confiture, rajoutez les noix de pécan grossièrement hachées et laissez à nouveau cuire 5 bonnes minutes. Cela permet d’avoir une confiture avec une texture fine mais où l’on retrouve aussi des morceaux de mirabelles et le croquant des noix.
Versez la préparation à ras bord dans des pots ébouillantés. Attention à ne pas vous brûler. Fermez et retourner les pots. Ainsi le peu d’air restant est stérilisé.
Conservez les la tête en bas jusqu’à refroidissement complet. Du soleil en pot pour cet hiver.

La confiture est plus foncée qu'une confiture classique de mirabelles en raison de l'utilisation de sucre de canne.

Il ne vous reste plus qu'à l'étaler sur une brioche ou une crêpe et attendre l'effet de surprise quand la dent croque une noix de pécan.

lundi, août 24, 2015

Streusel muffins aux myrtilles (bleuets ou brimbelles)


Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen



Sur les étals à Paris, on trouve les grosses myrtilles, les bleuets comme disent les canadiens. J’ai une préférence pour les petites myrtilles sauvages de nos montagnes alpines ou vosgiennes où elles prennent le nom de brimbelles, mais pas facile d’en trouver ici sauf à aller les ramasser.
Comment fait-on la différence ? facile : les myrtilles sont plus petites et violettes à l’intérieur, en revanche les bleuets ont une chair blanche. On trouve facilement des petites myrtilles en surgelés ou en confiture. En terme d’étiquetage, il serait d’ailleurs plus logique d’indiquer la bonne terminologie.

Bref, voici donc des muffins aux myrtilles pour simplifier mais je vous conseille fortement de les réaliser avec des « vraies » myrtilles. L’intérêt de ces muffins, leur chapeau en streusel à la douce saveur de cannelle. Vous pouvez prendre des myrtilles surgelées pour cette recette mais aussi des cranberries, des cassis, des framboises...







Streusel Muffins aux myrtilles, bleuets ou brimbelles
Pour 8 ou 9 muffins selon vos moules

210 g de farine à levure incorporée
200 g de myrtilles
1 pincée de sel
le zeste d’un citron jaune bio
1 oeuf
100 g de sucre brun ou complet
75 g de yaourt ou lait fermenté
50 g d’huile végétale de votre choix
50g de lait
pour le streusel
1 cuillère à thé de cannelle
40 g de farine
2 cuillères à soupe de sucre brun ou complet
40 g de beurre ramolli


Préchauffer le four à 180°C.
Dans un cul de poule, mélangez la farine, le zeste de citron et la pincée de sel.
Dans un autre saladier, mélangez le sucre, l’oeuf, le yaourt, l’huile végétale.
Rajoutez au fur et à mesure la farine en mélangeant bien à chaque fois.
Rajoutez les myrtilles et mélangez à nouveau délicatement.
Répartissez la pâte dans 9 empreintes à muffins ou petits moules. Rajoutez quelques myrtilles sur le dessus.
Préparez le streusel en mélangeant la cannelle, la farine et le sucre dans un bol. Rajoutez le beurre mou. Malaxez jusqu’au moment où vous obtenez de grosses miettes de pâtes. Répartissez les sur les muffins et placez au four pour 15 à 20 minutes selon votre four.
A manger tièdes ou froids.




Mon streusel était un peu fragile car les muffins ont bien gonflé.
Mangez des fruits rouges ou noirs, ces petites baies sont des bombes de vitamines et minéraux pour votre santé.

mercredi, août 19, 2015

Figues fourrées au mascarpone, chocolat et amandes


Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







L'été s'étire doucement... il prend même des airs d'automne à Paris. Mais ne nous trompons pas il reste encore un mois avant la fin de l'été. Ouf. Encore un peu de temps pour manger des fruits de saison y compris ceux que je n'aime pas comme la figue.

Un brin masochiste sur ce coup mais la recette était si jolie. Et tellement simple. Je crois que c'est sa simplicité qui m'a aussi séduite. Facile à faire pour un dessert rapide.







Figues fourrées au mascarpone, chocolat et amandes

Pour une dizaine de figues bien mures
50 g de mascarpone du vrai pas du G...I  (ou ricotta)
100 g de chocolat noir (j'ai pris un Lindt pointe d'épices)
40 g d'amandes entières et concassées

Lavez les figues. Séchez-les. Avec un couteau bien aiguisé, fendez sur deux centimètres la base de la figue. Avec un couteau à tartiner, remplissez un peu la figue de mascarpone. Si ça déborde un peu ce n'est pas très grave. Faites de même avec toutes les figues. Réservez au frais.
Pendant ce temps, faites griller des amandes entières concassées grossièrement et des amandes finement concassées que vous trouverez toutes prêtes. Réservez dans un petit bol.
Faites fondre le chocolat dans un bol. Au bain-marie ou au micro-ondes selon votre envie. Plongez chaque figue dans le chocolat chaud et recouvrez ensuite avec les amandes. Procédez ainsi pour chaque figue et déposez les sur un papier cuisson. Mettez les au frigo pour que le chocolat durcisse et forme une coque croquante autour de la figue.








Plus d'infos, plus de photos, suivez moi sur Instagram





lundi, juillet 27, 2015

La soupe au parmesan d'Amélie Darvas (Haï Kaï)

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Dans mon dernier post je vous parlais de gorgonzola et je reste en Italie mais cette fois-ci avec le parmesan. Il va faire un peu frais dans le Nord dans les 10 jours qui arrivent, alors pour changer des soupes froides, une petite crème tiède de parmesan, thym citron et huile d’olive, est parfaite pour entamer le repas. La recette est d’Amelie Darvas, chef du restaurant Haï Kaï qui comme son nom l’indique, fait une cuisine... française. Haï Kaï c’est frais et la carte est sans cesse renouvelée. Et comme ils sont aussi cavistes, il y a toujours un petit vin à découvrir.
Si vous ne l’avez pas encore testé, un restaurant à la façade street-art à noter dans vos tablettes.



La cuisine d’Amélie était à l’honneur dans le Marie-Claire de juillet, des recettes toutes simples sans prétention mais avec de bons produits. OK du parmesan, mais il faut prendre un parmesan affiné 30 mois car il est l’ingrédient principal. Parmesan et citron s’associent très bien, mais ici le citron est juste suggéré avec ce thym citron (qui vient de ma terrasse). Cette recette est bien sûr ultra facile comme d'habitude.





Soupe de parmesan, thym-citron et huile d’olive d'Amélie Darvas
pour 4 personnes
220g de parmesan 30 mois d’affinage
50 cl de crème liquide
50 cl de lait
1 échalote
3 branches de thym citron
poivre
en option : des graines de courge grillées
Coupez le parmesan en copeaux. Ciselez l’échalote. Dans une casserole, faites revenir dans un peu d’huile d’olive ou de beurre, l’échalote et une branche de thym. Ajoutez les 3/4 du parmesan, la crème et le lait et faites doucement chauffer. Une fois que le parmesan est fondu, enlevez la branche de thym et mixez afin d’obtenir une soupe fine et crèmeuse. Poivrez. Surtout ne salez pas, car le parmesan l’est déjà.
Versez dans des assiettes creuses, décorez avec des copeaux de parmesan, quelques gouttes d’une bonne huile d’olive et un morceau de branches de thym. J’ai rajouté des graines de courge grillées pour avoir un peu de croquant.


Et puisque que l'on reste dans les recettes toutes simples, la crème glacée au citron de Mimi sans sorbetière.
Recette de Mimi Thorisson, que l'on adore détester, Miss Parfaite, dans son paradis du Médoc, entouré d'une marmaille d'enfants et de chiens. Je n'aime pas tout ce qu'elle fait, notamment le fait qu'elle pose beaucoup (ancienne mannequin et mari photographe) mais elle a un vrai univers que les anglo-saxons adorent : une vision idyllique du bordelais et plus généralement de la campagne française. Et cela contribue à faire aimer notre pays.





La crème glacée au citron sans sorbetière de Mimi
Pour 1/2 litre de glace
30 cl de crème liquide entière bien froide
220 g de sucre glace
8 cl de jus de citron
le zeste de 3 citrons bio

Mélangez le sucre glace tamisé et le jus de citron jusqu'à obtenir un mélange bien lisse. Rajoutez le zeste des 3 citrons. Dans un saladier, fouettez la crème liquide jusqu'à épaississement et rajoutez le mélange sucre, citron. Continuez à fouettez et aérez au maximum. Versez la crème dans un bac et placez au congélateur pour 6 à 8 h. Servez dans des verres.







vendredi, juillet 10, 2015

Gressins homemade et dip de gorgonzola nectarine et miel

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen






Je continue à vous proposer des recettes qui vont faire le bonheur des apéros... apéros pas vraiment improvisés mais qui changent du tout-prêt acheté en supermarché. S’il y a un rayon où je ne vais jamais, c’est celui des biscuits apéritifs. Les seuls qui peuvent trouver grâce à mes yeux ce sont les petits sablés de Michel&Augustin. Pour le reste, pas grand chose à sauver.

Ce que j’aime dans ces deux recettes, c’est qu’elles font «très été». Nectarine, miel, romarin, olive... des ingrédients qui sentent bon les vacances. Elles sont issues du Régal Hors série Barbecue et pique-niques.

Commençons par la recette la plus longue car nécessitant un peu de levée pour la pâte. Ces gressins sont très rustiques, peu réguliers car la pâte n'était pas très facile à travailler mais le goût est là en revanche.





Gressins au romarin et olives noires
Pour environ 16 gressins
250 g de farine T55
10g de levure fraiche de boulangerie
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café de sucre en poudre
1/2 cuillère à café de sel fin
une dizaine d’olives noires
1 branche de romarin frais

Emiettez la levure de boulangerie dans deux cuillères d’eau tiède. Mélangez.
Faites un puits dans la farine, ajoutez le sel, le sucre et l’huile d’olive. Rajoutez la levure diluée. Rajoutez deux ou trois cuillères d’eau tiède et pétrissez jusqu’à l’obtention d’une boule lisse et souple. Si la pâte est un peu collante, tamisez un peu de farine sur le dessus et laissez pousser 1h dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air. Au bout d’une heure, chassez l’air de la pâte en l’aplatissant légèrement avec les poings. Rajoutez les olives hachées ainsi que des petites feuilles de romarin hachées elles aussi. Reformez une boule que vous allez diviser en 16 parts. Prenez une ou deux plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé. Prenez chaque part de pâte et essayez de former des longues tiges en forme de gressin. La pâte se rétracte un peu. Laissez reposer sur la plaque un quart d’heure.
Pendant ce temps préchauffez le four à 210°C. Avant de cuire vos gressins, étirez autant que possible vos tiges de pâtes. Faites cuire 15 minutes. Laissez les refroidir avant dégustation.

Ces gressins vont faire trempette dans un dip de gorgonzola à la nectarine et au miel. Mais vous pouvez imaginer les déguster avec d’autres dips. Certes, celui-ci n’est pas le plus léger du monde mais il plaira aussi, je pense, à ceux qui n'aiment pas le fromage.






Dip de gorgonzola, nectarine et miel
Pour 4 à 6 personnes
200g de gorgonzola
125 g de mascarpone
1 nectarine
1 noix de beurre
poivre
du miel léger (j’ai pris un miel de fleur d’oranger)

Coupez la nectarine en petits cubes. Vous pouvez enlever la peau pour ma part, je l’ai gardée. Faites revenir les petits cubes de fruits dans une noix de beurre en poivrant bien. Au bout de 5 minutes coupez le feu et laissez refroidir
Mélangez le mascarpone (à température ambiante) avec le gorgonzola. Mélangez bien et faite fouettez l'ensemble. Le mascarpone monte un peu comme une chantilly. Incorporez la moitié des cubes de nectarines cuits et une grosse cuillère de miel. Mettez au frais.
Servez avec le reste des nectarines et un filet de miel.





Bonnes vacances à ceux qui partent. Pour ma part, ce sera quelques jours chez moi en Haute-Savoie en juillet et un petit tour en Bretagne début août mais je vous laisserai des recettes à déguster tout l'été.


samedi, juillet 04, 2015

Gaspacho à la pastèque, concombre, tomate et gingembre

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Quand la chaleur est là, autant l’apprécier et s’adapter. Une recette (si on peut dire rapide) pour s’hydrater d’une façon agréable. La température, la nuit, est bloquée à 30°C dans mon appartement qui est au dernier étage sous un toit terrasse...noir. Faire des courants d'air, il ne reste plus que ça et boire frais.

Rien d’espagnol dans ce gaspacho qui regarderait plutôt du côté du Mexique...





Gaspacho de pastèque, concombre, tomate et basilic
pour 1 gros litre de gaspacho

1/2 pastèque sans pépin de préférence
1/2 branche de céleri coupée en morceau (option)
2 grosses tomates bien mures coupées en morceaux
1/2 concombre pelé
1/2 piment oiseau épépiné (1 complet si vous aimez le risque)
1 pouce de gingembre frais pelé
2 citrons verts
6 belles feuilles de basilic

Coupez quelques morceaux de pastèque et céleri en fins morceaux pour la décoration.
Mettez tous le reste dans un blender en plusieurs fois si besoin. Salez et poivrez si vous préférez un assaisonnement plus franc. Rajoutez des glaçons et mixez à nouveau afin que le gaspacho soit bien froid. Si vous le préparez à l’avance, vous pouvez aussi rajouter des glaçons dans des verres. Versez dessus le gaspacho, décorez avec les morceaux de pastèque et de céleri.

Enjoy Summer

dimanche, juin 28, 2015

Tartines de rillettes de lapin, chutney à l'oignon rouge et abricot

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen








Avec cette canicule annoncée, les repas vont se faire light et les pique-niques se multiplier : dîner au frais dans le jardin ou improvisé dans un parc, histoire de trouver un peu de fraicheur en soirée.
Bien sûr on privilégie, les grandes salades de légumes, les soupes fraiches ou les fruits mais il faut aussi pouvoir nourrir tous les appétits. Je vous propose donc de petites rillettes de lapin light (pas de gras) accompagnées d’un chutney d’oignon rouge et d’abricot qui va les booster. On rajoute un rosé bien frais et le tour est joué. Je vous conseille vivement de préparer le chutney car les rillettes sinon perdraient de leur intérêt. Ce chutney est parfait avec n'importe quelle viande froide, un magret ou un rôti de porc. Il se conserve au frais dans un pot fermé pendant une semaine environ.




Je le répète aussi choisissez bien votre lapin, malheureusement aussi élevé en batterie comme les poules dans des conditions atroces. Privilégiez un lapin fermier ou label rouge et d’origine française.





Rillettes de lapin, chutney d’oignon rouge et abricot
Recette inspirée d’un Elle à table
Pour 6 personnes
700g de lapin en morceaux (râbles et cuisses)
2 oignons frais (ou des petites tiges d’oignon rouge)
2 cuillères à soupe de sirop d’érable (ou de miel)
20 cl de bouillon de volaille
1 cuillère à café de cannelle
1 botte de ciboulette
4 tiges de persil plat
pour le chutney
3 gros oignons rouges
2 gros cornichons
1 gousse d’ail hachée
1 cuillère à soupe de sucre roux
40 g d’abricots secs de qualité ou deux abricots frais
2 pincées de piment d’espelette
Huile d’olive
Sel et poivre

Faites dorer le lapin sur toutes les faces dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive, ajoutez les oignons épluchés et émincés, le sirop d’érable, la cannelle moulue, sel et poivre. Quand le lapin est doré, mouillez avec le bouillon, couvrez et laissez mijoter 40 mn.
Pendant ce temps, émincez les oignons rouges, mettez-les dans une casserole avec les cornichons coupés en petits morceaux, l'ail, le sucre, et les abricots coupés en dés. Si vous utilisez des abricots frais, ils ne doivent pas être trop mûrs. J'utilise des abricots secs qui viennent d'Arménie et qui sont le top du top en matière d'abricot sec. Ils redeviennent moelleux dans ce chutney mais aucune raison de vous privez des abricots de saison.
Rajoutez le piment d’espelette, du sel, du poivre du moulin et 20 cl d'eau. Faites bouillir pendant 10 à 15 mn en remuant de temps en temps. Faites refroidir.
Quand le lapin est cuit, désossez-le et mixez la chair avec le jus de cuisson, la ciboulette et le persil à l'aide d'un mixeur en utilisant la fonction par à-coups. Attention ce ne doit pas être de la purée ! Faites refroidir.
Faites griller des fins morceaux de baguette au pavot, aux graines, au sésame ou simplement au levain.

Tartinez les baguettes de rillettes et ajoutez le chutney par-dessus.

Si vous aimez le lapin vous trouverez d'autres recettes sur le blog notamment une recette du 14eme siècle : un lapin au syrop et des cannellonis au lapin, butternut et gorgonzola.


J'ai manqué un peu de temps et d'inspiration ces dernières semaines, mais j'ai quelques idées sur le coude, je devrai donc revenir rapidement. Retrouvez moi aussi sur ma page Facebook ou Instagram. Belle et chaude semaine.



LinkWithin

Related Posts with Thumbnails