vendredi, mai 20, 2016

Matchia pudding aux fruits frais

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen






L’occasion était trop belle pour ne pas tenter cette recette dès que je l’ai vue sur le site de Vanilla and bean.

Surtout pour le thé matcha et aussi utiliser un reste de graines de chia que j’avais achetées chez Whole Foods Market à Londres il y a quelques mois. Et de mémoire, ce n'était pas du tout le même prix qu’à Paris en magasin bio où elles sont vendues à prix d'or. De mémoire, je crois qu'ils en vendent aussi chez Waitrose (l'équivalent d'un Monoprix).

Bref le matcha, ce thé vert japonais dense, je l’adore en matcha latte ou pâtisserie : cake, madeleine, financiers… et même dans une vinaigrette pour aromatiser un poisson vapeur.Il y a de nombreuses recettes sur le blog.
Par contre, le matchia : mot valise réunissant Matcha et Chia, je n’avais encore jamais gouté. Les graines de chia quand elles sont hydratées n’ont aucune goût. Elles apportent de la consistance dans une crème et se comportent comme les perles du Japon en devenant gélatineuses. Elles gonflent dans un liquide. C’est donc le matcha qui apporte le goût et les fruits frais que vous dégusterez avec votre pudding. Je ne reviens pas sur les valeurs nutritives de la graine, celles-ci étant vantées par de nombreux magazines et blogs où elle est considérée comme une Super Food. Après le Kale, le Chia nous sauvera… ou alors ce sera le Yuba ou autre nouveauté dont on ne soupçonne même pas l’existence.





Matchia Pudding
Pour deux puddings
250 g de lait végétal (j’ai pris du lait d’amandes)
2 cuillères à café de sirop d’érable
1,5 cuillère à café bombées de thé matcha
50 g de graines de chia
Pour le topping (par exemple)
des fruits frais en morceaux
des graines de kasha toastées
des éclats de fève de cacao
des éclats de gavotte… bref laissez parler votre imagination

Dans une petite bouteille ou un récipient pouvant se fermer. mélangez le lait avec le sirop, le thé matcha et les graines de chia. Secouez bien afin que le matcha et le sirop d’érable se dissolvent bien dans le lait. Laissez reposer 10 minutes et secouez à nouveau afin que les graines ne s’amalgament pas entre elles. Versez dans deux verres ou petits bols. Placez au frais pour au moins 1h30 ou plus (une nuit pour le lendemain matin).
Servez avec des fruits frais et ce qu’il vous plaira pour le petit-déjeuner.





dimanche, mai 15, 2016

Blanquette de veau coco et le Veau de Pentecôte par David Toutain

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





La Pentecôte est la période traditionnelle de consommation du veau, cette viande dont les français raffolent avec près de 3,2 kilos consommés par an, en étant les premiers producteurs en Europe et consommateurs au monde. C’est une viande que j’aime particulièrement : osso-buco, tendron au citron, foie de veau, quasi ou en tartare, saltimboca et blanquette, je lui trouve plein de qualités.

Pourquoi le veau à la Pentecôte ? rien à voir avec la fête religieuse, mais c’est à cette période que les veaux nés à la fin de l’hiver arrivent sur le marché de la boucherie. La période parfaite pour le consommer. Mais vous pouvez y penser tout au long de l'année.




Le veau était mis à l’honneur semaine dernière par la filière à l’occasion d’un déjeuner chez David Toutain, une étoile Michelin à Paris. Eleveurs, producteurs de produits de nourrissage pour les veaux, l’occasion de réunir les pros, les journalistes et quelques blogueurs autour de plats imaginés par le chef afin de mettre en valeur cette viande tendre.

Avant de revenir plus loin sur ce repas, je voulais vous proposer une recette légère qui vient du bestseller de Jean-François Mallet : Simplissime light.




Réalisée avec des légumes frais de printemps : petits pois, tête d’asperges, pois gourmands, elle est sans gluten et sans lactose. C’est une version simplifiée de la blanquette traditionnelle car la viande n’est pas blanchie pour enlever amidon et impuretés avant de cuire dans un bouillon. Mais rien ne vous empêche de suivre la version classique pour la cuisson de la viande.





Blanquette de veau au lait de coco et légumes primeurs
Pour 6 personnes
1,2 kg de blanquette de veau (morceaux de 4 cm environ)
100 g de petits pois frais écossés
100 g de pois gourmands
100 g de jeunes pousses d’épinards
une douzaine de tête d’asperges (option ne sont pas dans la recette d’origine)
50 cl de lait de coco
Sel et poivre

Dans une cocotte, placez les morceaux de veau, couvrez d’un litre d’eau froide. A ébullition, comptez environ 1 heure de cuisson à feu doux. 5 minutes avant la fin de la cuisson, rajoutez les petits pois frais et les pois gourmands.
Egouttez la viande et les pois. Réservez.
Versez le lait de coco dans la cocotte et portez à ébullition en faisant réduire de moitié.
Rajoutez la viande, les pois. Faites cuire 5 minutes à feu doux avant de rajouter les têtes d’asperges et les pousses d’épinard.
Salez et poivrez généreusement avant de servir. Rajoutez de la coriandre ou du cerfeuil ciselé.
Vous pouvez accompagner la blanquette avec du riz pour un plat vraiment complet.






Parlons maintenant de ce fameux déjeuner chez David Toutain à l’initiative d’Interbev.

Après Coretta en 2015 (dont je ne taris pas d’éloge car il reste dans le top 3 de mes restos préférés sur Paris), un autre chef que j’adore, David Toutain, a crée 6 recettes autour du veau de Pentecôte.





Deux amuse-bouche pour commencer

Carpaccion de veau, oxalys, huitre et couteau



Cromesqui de tête de veau, sauce vitello tonnato



Ensuite accompagné d’un Saint-Romain blanc impeccable, une entrée éblouissante et gourmande : des boulettes de veau, morilles, gnocchis de pomme de terre et sauce au parmesan





Suit une terrine de ris de veau légère et moelleuse, me voilà réconciliée avec le ris de veau.





Le veau en ballotine avec de la seiche, yuba et noisettes : le yuba est la peau du tofu
(le plat que j’ai le moins aimé) en plus j'ai oublié de le prendre en photo.

Le quasi de veau au charbon, grosse asperge et petits pois : un morceau d’une tendresse incroyable, rosé malgré sa couche vernie de charbon.




Passons aux desserts, le veau nous étant épargné avec le sucré (je rigole).

Un plat signature : chou-fleur, coco et chocolat blanc : le chou fleur est présent au nez et en fond de bouche.




Ensuite, lait et miel de Niaouli (Madagascar ou Nouvelle Calédonie) un miel puissant et aromatique qui fonctionne à merveille avec la douceur du lait.

Des mignardises avec le café
Mochi au thym/ galets à la cendre et romarin






D'autres recettes notamment celles de David Toutain Ici.

jeudi, avril 28, 2016

Rigatoni aux asperges, pesto au citron

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





Retour des asperges. En saison c’est au moins une fois par semaine chez moi sous différentes formes : classiques avec une sauce gribiche ou une simple mousseline, en velouté, crues en fines tagliatelles, en accompagnement d’une salade, vous trouverez différentes recettes sur le blog.
Pour changer du risotto aux asperges, de simples pâtes avec un pesto au citron. Une recette classique sur la blogosphère culinaire mais qui fonctionne bien. La plupart des recettes proposent de cuire les asperges avec les pâtes. J’ai préféré préparer mes asperges séparément.
Les rigatoni ne sont pas les pâtes les plus couramment consommées en France mais ces pâtes striées sont parfaites avec des sauces.






Rigatoni aux asperges vertes et pesto au citron
pour 2 personnes
200 g d’asperges vertes 

250 g de rigatoni

40 g de parmesan
30 g de pignons

zeste d’un citron bio et son jus

1 bouquet de persil plat
huile d’olive

Nettoyez les asperges et pelez les. Je pêle les asperges vertes quand elles sont un peu grosses après avoir ôté la base qui est la plus filandreuse. Faites les cuire à la vapeur ou à l’eau comme vous avez l’habitude de le faire.
 Mixez ensemble le parmesan, le jus de citron, les pignons avec deux cuillères d’huile d’olive et une petite poignée de persil plat. J’aime que l’ensemble ne soit pas trop mixé finement.
Faites cuire les rigatoni dans de l’eau bouillante en suivant les indications. Par pitié, al dente. Egouttez les pâtes en gardant un demi-verre d’eau de cuisson que vous allez verser sur le pesto pour le détendre.
Versez à nouveau les pâtes dans la casserole. Ajoutez le pesto, le zeste de citron, le persil plat et les asperges coupées en 3 ou 4 morceaux (de la longueur des pâtes). Servez dans des assiettes bien chaudes, les pâtes n’attendent pas.





Départ pour Annecy où j’espère un peu de beau temps afin d’aider ma maman à lancer  le potager mais je crois qu'elle a déjà pris un peu d'avance. Mais pas de précipitation avant la fin des Saints de glace.

jeudi, avril 21, 2016

Frittata aux épinards et burrata

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen





J’ai longtemps regardé de très loin les recettes de frittatas. Pour moi ça ressemblait un peu à une tortilla et je déteste la tortilla (en tout cas je n’en ai jamais mangé de bonne ou de véritable).
Mais en réalité, la frittata est plus proche de l’omelette. La différence : il y a deux cuissons. Une première cuisson à la poêle pour que la frittata cuise bien en dessous et reste moelleuse au centre. Ensuite elle passe sous le grill pour que les ingrédients qui la composent, puissent bien dorer ou fondre à une chaleur vive, sans que le centre ne cuise trop.

C'est un plat unique et customisable à volonté. En fait c'est une omelette que l’on ne retourne pas et qui gonfle un peu à la cuisson. Bref, mon nouveau plat fétiche de ce printemps avec les avocados toasts. J'aime changer d'avis !

Un impératif en revanche : avoir une poêle qui puisse passer du feu au four.







Frittata aux épinards et burrata.
Recette trouvée et adaptée du Saveur d'avril 2016
Pour 2 personnes
5 œufs frais bio
1 burrata
2 grosses poignées de jeunes feuilles d’épinards
1 cuillère à soupe de persil plat ciselé
1/2 oignon blanc finement émincé
50 g de pignons de pins
7 cl de lait ou crème allégée
Huile d’olive
Piment d'Espelette
Sel et poivre

Dans un saladier, battez les œufs avec le lait, le persil ciselé, la moitié des pignons de pin légèrement grillés à sec et la moitié de la burrata grossièrement coupée. Ajoutez une pincée de piment d'Espelette. Salez et poivrez. 
Faites revenir les fines rondelles d’oignon dans un peu d’huile d’olive. Allumez le grill du four.
Versez dessus les œufs battus et faites cuire jusqu’à ce que les bords se détachent légèrement. Recouvrez avec les feuilles d’épinard, le reste de la burrata et des pignons. Laissez encore cuire 2 minutes avant de passer sous le grill pour encore 2 ou 3 minutes afin que la frittata prenne une jolie couleur dorée.
 Servez bien chaud avec un peu de fleur de sel et de piment d'Espelette 





 C'est le genre de plat que vous avez envie de manger directement dans la poêle, surtout si elle est présentable à table. Sinon, servez des parts comme pour...une tortilla.


jeudi, avril 14, 2016

Plaque de chocolat maison, goji, cranberries, pistaches et guimauves

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen









Comment faire un effet Waouh en un minimum de temps ? et bien voilà une idée super simple et qui ne demande pas beaucoup de savoir-faire.
Et du temps, je n’en ai pas beaucoup en ce moment.
La recette est sans limite : une base et ensuite votre imagination. Eclats de meringues, goji, graines de lin, sésame, fruits secs ou fruits exotiques, matchs...
Je ne parle pas ici de tempérage. Le chocolat blanc comme tous les autres chocolats doit être tempéré pour être correctement travaillé (pour le chocolat blanc ou au lait il faut le chauffer à 40/45° puis descendre à 25/26° et remonter à 29/30°). Rien de cela dans la recette, juste du fun...







Chocolat blanc, baies de goji, cranberries, pistaches et quelques guimauves
Pour 1 plaque de 25 cm par 10 cm de large
300 g de chocolat blanc
Une toute petite poignée de baies de goji
Une toute petite poignée de cranberries
Une toute petite poignée de pistaches vertes non salées
des petites guimauves (ou des morceaux de meringues roses ou vertes)
quelques graines de courges
2 cuillères à soupe de graines de sésame grillées
quelques noisettes ou des éclats de noix

Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie. Quand il est fondu, mélangez bien et rajouter les noisettes, le sésame, une partie des baies de goji, des pistaches, des graines de courges et des guimauves.
Versez dans un plat rectangulaire chemisé de papier cuisson. Coulez le chocolat blanc d’une façon uniforme. Décorez avec le reste des ingrédients afin d’avoir une jolie plaque colorée. laissez refroidir au frais pendant au moins 3 heures.
Servez en coupant de grande tranches irrégulières dans la plaque de chocolat.


Une bonne alternative après un repas un peu lourd : zapper le dessert et proposer une grosse plaque de chocolat à partager autour d'un café.





lundi, avril 04, 2016

Strawberries & Cream : c'est le printemps !

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Les premiers week-ends de grand soleil au printemps sont une vraie renaissance. J’aime ce ciel bleu et limpide sans poussière ou pollen qui volent, cet air encore un peu frais qui te saisit quand tu ouvres en grand la fenêtre. Tu entends les oiseaux se chamailler dans le parc, tu lances une machine pour que le linge sèche sur la terrasse au doux soleil. Ce sont des moments que j’apprécie beaucoup, surtout à Paris car je peux enfin profiter de l’extérieur même si la terrasse est dans un sale état pour le moment. Quelques plantes bourgeonnent mais il va falloir racheter un grand rosier grimpant, replanter quelques fleurs… nettoyer la mousse qui s’est installée avec cette fin d’hiver pluvieux et me faire à cette grande tour qui s’élance désormais presque au bout de ma rue.

Eh oui la grande tour du Palais de Justice Porte de Clichy fait désormais partie de la vue des Parisiens et des Clichois. Heureusement elle ne cache pas le soleil pour moi. C’est dingue comme un tour bouscule les perspectives et devient le nouveau repère de l’Ouest Parisien. Les arbres de la future grande terrasse qui dominera la Porte de Clichy sont déjà plantés alors que la maçonnerie de la tour n’est pas encore achevée. Ce serait le plus grand chantier de France. En tout cas il avance à vitesse grand V et va redynamiser le quartier.


Les fraises sont mon pêché mignon de ces premiers jours de douceur. C’est la deuxième fois que j’en achète (des françaises) et pour l’instant je ne suis pas déçue. Elles sont sucrées et très odorantes. Rien de meilleur que de les tremper dans un peu de crème.






Strawberries & Cream
Pour 4 personnes
500 g de fraises
150 g de Philadelphia nature
40 cl de crème fleurette pour Chantilly (pas de crème allégée)
50 g de sucre glace.
des copeaux de chocolat ou amandes grillées pour la déco
une dizaine de glaçons.

Dans un saladier bien froid, montez 30 cl de crème en crème fouettée.
Jettez dans un blender 300 g de fraises coupées en gros morceaux, le sucre, le Philadelphia, le reste de la crème liquide et les glaçons. Mixez.
Coupez le reste des fraises en gros morceaux que vous placerez dans le fond de 4 verres. Versez dessus la crème aux fraises. Rajoutez une belle cuillère de crème fouettée. N’hésitez pas à mélanger un peu pour que la crème fouettée se répartisse dans la crème aux fraises. Décorez avec une fraises et quelques copeaux de chocolat.

A déguster à la paille et à la cuillère. Slurp.






vendredi, mars 25, 2016

Toasts à l'avocat, huile au curry

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen







Et dire que pendant des années, je n’ai pas mangé d’avocat… je n’en mangerai certes pas tout les jours, mais j’adore les tartines à l’avocat, les fameux Avocado toasts chers aux Californiens. Je n’ai pas encore testé pour le petit-déjeuner, mais pour le soir c’est parfait. En revanche j'ai toujours un peu d'aversion pour le guacamole.






Seconde recette depuis le début de l’année, cette fois-ci avec une huile au curry faite maison. Et ça change tout ! Cette huile se conserve environ 8 jours. Vous pouvez aussi l’utiliser pour assaisonner une salade et même faire une mayonnaise. Bien plus intéressante qu'une simple vinaigrette dans laquelle vous introduisez une pincée de curry.







Avocado toasts à l’huile de curry
Pour l’huile
20 cl d’huile d’olive
20 cl d’huile d’arachide
Le zeste d’une orange bio
1 branche de romarin
1 cuillère à soupe bombée de curry de bonne qualité.

3 gousses d’ail pelées et dégermées
Pour la tartine par personne
1 avocat bien mûr
1 tranche de pain : campagne, multigrains, au levain…
Persil plat
Fleur de sel et piment d’Espelette
Pour réaliser cette recette il vous faudra un bocal avec couvercle pouvant aller au four.

Préchauffez le four à 80°C.
Mélangez dans le bocal tout les ingrédients nécessaires à la réalisation de l’huile au curry. Vissez le couvercle et placez au four pour 1h30. Laissez refroidir dans le four.
Faites griller les tranches de pain.
Ouvrez l’avocat en deux. Ecrasez à la fourchette la moitié d’un avocat. Coupez l’autre moitié en tranche. Etalez la purée d’avocat sur la tranche de pain. Placez dessus les tranches d’avocat légèrement citronnées si vous ne les mangez pas immédiatement. Saupoudrez d’un peu de fleur de sel et de piment d’Espelette. Hachez grossièrement un peu de persil et versez un trait d’huile au curry sur la tartine.








Profitez-bien de ce grand week-end pascal, pour ma part, TGV pour Annecy et 4 jours de repos.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails