lundi, mai 07, 2012

Bonnotte de Noirmoutiers en deux cuissons, Burrata et asperges

Ecrit et réalisé par Very Easy Kitchen




Je vous l’avais dit, je suis dans ma période concours de cuisine et celui sur la Bonnotte de Noirmoutiers était trop tentant. Premièrement parce que j’aime particulièrement ce coin de France et deuxièment, parce que les petites pommes de terre nouvelles et moi, c’est une grande histoire. Rien de meilleur que des petites pommes de terre juste sautées avec un peu de fleur de sel. La pomme de terre c’est simple mais toujours bon, comme le dit Robuchon.
Plusieurs blogs partenaires pour cette opération: j'ai choisi de participer sur celui d'Audrey.








Alors hors de question de perdre les qualités de ce produit d’exception en l’associant à des saveurs trop fortes qui cacheraient la finesse de sa chair légèrement iodée ou de la brutaliser en la réduisant en purée.

En Savoie, dans les fermes, on mange des pommes de terre cuite à l’eau avec de la tomme fraiche ou du sérac. Un peu de sel, du poivre de la salade et le déjeuner était fait. C’est le plat préféré de maman. je me suis dit qu’il fallait donc associer cette Bonnotte avec un mets lui aussi d’exception : la burrata, une pâte filée italienne crémeuse que l’on peut déguster quand elle à la petite cuillère quand elle est fraiche. Un peu de poivre et du sel lui suffissent. Ensuite quelques jeunes légumes pour donner un peu de couleur au plat : carottes primeur et asperges vertes. Comme pour la mozzarella, on trouve plus de mauvaise burrata (très à la mode actuellement) que de bonnes. Faites donc attention à ce que vous achetez, et allez de préférence dans une épicerie fine italienne ou un fromager dont vous êtes sûr des fournisseurs. 


Comme je n’ai pas pu choisir entre pommes de terre à l’eau et pommes sautées, j'ai associé les deux cuissons dans  cette assiette rustique que vous partagerez. Je n'ai pas choisi de faire un plat original mais un plat complet qui mette en valeur la pomme de terre. Sa saison est trop courte pour la gâcher.





Bonnotte en deux cuissons, burrata et asperges
Pour 2 personnes, plat à partager
1 burrata de 300 g environ
Des bonnottes de Noirmoutiers (4 grosses et 8 petites)
4 asperges vertes
2 carottes primeurs
1 grosse noix de beurre salé
fleur de sel 
poivre
huile d’olive
quelques feuilles de basilic
Lavez les pommes de terre, les carottes et les asperges. Coupez les tiges des asperges pour ne garder que la partie supérieure la plus verte. Frottez les Bonnotte au gros sel pour enlever une partie de la peau. Rincez les sous l’eau.
Faites cuire à la vapeur ou à l’eau bouillante les 4 grosses Bonnotte et les asperges (il faut que les asperges restent al dente). Réservez-les.
Faites chauffer le beurre salé et ajoutez les petites Bonnottes. Faites les revenir dan le beurre chaud, baissez le feu, couvrez et laissez les cuire environ 15 minutes en remuant régulièrement. Elles doivent être dorées et tendres au coeur.
Dans une assiette, placez délicatement une burrata (ne jamais la piquer mais la servir avec une grosse cuillère pour ne pas percer la membrane). La Burrata doit être à température ambiante et surtout pas froide.
Coupez les carottes en larges lanières ainsi que les tiges des asperges. Conservez les têtes pour une jolie présentation. Placez les autour de la Burrata. Coupez les Bonnottes cuites à l’eau en deux et les mettre dans l’assiette. Ajoutez les Bonnottes sautées chaudes, rajoutez de la fleur de sel sur le la burrata, poivrez, rajoutez un peu de basilic ciselé et un peu d’huile d’olive. Dégustez les Bonnottes avec un peu de Burrata. Totalement dément.







La météo n'étant pas avec nous, nous n'avons pas pu préparer le potager avant le 1er mai. Voici donc le futur potager de près de 350 m2. Déjà plantés (et en fonction de la lune rousse actuelle) : les échalotes, oignons, poireaux, et pois gourmands. C'est le royaume et la passion de ma mère et je n'y fais pas grand-chose n'y allant qu'une fois par moi. Un tel potager représente 3 à 4 h de travail quotidien et une bonne activité physique. Et contrairement à Noirmoutiers nous n'aurons pas de pommes de terre nouvelles avant fin juillet.








12 commentaires :

Audrey a dit…

je craque ta recette est terriblement gourmande ! N'oublie pas de mettre un p'tit commentaire sur mon blog pour que je puisse lister tous les participants

lustine a dit…

elles sont cuites à la perfection dans une recette qui les mets en valeur ! merci du partage, bisous

Clemence a dit…

j'adore la burrata : voilà une assiette terriblement gourmande !

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

retour de la burrata ! Bien accompagnée :) J'aurais reçu ta recette avec plaisir, Audrey a de la chance !

Babeth De Lille a dit…

superbe recette!...j'ai cuisiné des bonnottes cette semaine, c'est vrai qu'elles sont fameuses!..ce potager me laisse rêveuse....vu la taille de mon jardin, on se contente de quelques pots d'herbes!....

Reglisse a dit…

Hummm elle donne envie cette assiette !

Caroline a dit…

les pommes de terre et moi, une grande histoire d'amour !

Messergaster a dit…

Ah la burrata!! comme c'est bon!

Françoise a dit…

Je suis sous le charme de cette recette par la qualité des produits que tu as sélectionnés et l'équilibre gustatif : un plat complet de printemps de derrière les fagots qui fait très envie !

doyoudoux a dit…

Ton article est terriblement gourmand, je ne connaissais pas la burata c'est adopté ! Merci

CARDAMOME a dit…

oh quelles belles couleurs pour ce plat, ça donne vraiment envie; mais je vois que tu as un joli jardin...j'en avais un, hélas...donc je n'ai plus la possibilité de manger de si bonnes PDT et tomates; ça me manque!

Val a dit…

Tes photos me donnent envie de goûter à ces pommes de terre rondes! Bisous

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails